Diables Rouges Le chanteur belge nous a fait part de son ressenti part rapport au Mondial des Diables.

Assis au premier étage du bar La Brouette situé sur la Grand-Place, le Grand Jojo est attentif à l’arrivée des supporters venus fêter les Diables Rouges après leur 3e place historique décrochée en Russie. Ce rassemblement n’est pas sans lui rappeler celui qui s’est produit exactement au même endroit, 32 ans auparavant.

"C’est énorme", s’enthousiasme celui qui est né sous le nom de Jean Vanobbergen. "Tous ces gens rassemblés ici font encore plus fort qu’en 1986, l’ambiance est incroyable."

Le tournoi des Diables a été incroyable, ponctué par des affrontements contre diverses nations mais il y en a un en particulier qui a retenu l’attention du Grand Jojo. "Le meilleur moment de cette Coupe du Monde pour moi était le match contre le Brésil. J’ai ressenti tellement d’adrénaline à ce moment la ! Cela m’a boosté pour au moins deux - trois ans."

Le match contre la France a bien entendu été une déception pour lui comme pour de nombreux supporters belges. "J’ai ressenti un goût de trop peu. Je pense que l’on méritait de gagner. Leur façon de jouer n’était pas correcte, il y a eu des erreurs d’arbitrage… Mais c’est comme ça."

La présence de Thomas Meunier aurait peut-être pu changer la physionomie du match mais sa suspension laisse un regret à beaucoup de supporters dont ne fait pas partie le Grand Jojo.

"Il ne faut pas non plus se servir de l’absence de Meunier comme d’un prétexte, nous avons fait avec ce que nous avions", souligne le chanteur belge.

Sa présence dans le bar bruxellois soulevait tout de même quelques interrogations. Celui qui a composé plusieurs hymnes en l’honneur des Diables ne méritait-il pas de participer à la fête en leur compagnie ? "Nous avons contacté le chef de cabinet d’Alain Courtois qui nous a redirigés vers le chef de cabinet de Philippe Close. Elle nous a indiqué que c’était l’Union belge qui était en charge des invitations mais ces derniers ne nous ont jamais répondu. Nous avons donc contacté le patron de La Brouette qui a réservé le premier étage de son bar pour nous."

Quoi qu’il en soit, cela n’a pas empêché le Grand Jojo de communier avec les supporters qui ont remarqué sa présence malgré tout.