Diables Rouges

Guardiola l’avait annoncé en conférence de presse, vendredi : "Kompany pourra peut-être jouer à Leicester". Il n’avait pas menti. 

Et il a même fait débuter le Belge, qui n’avait plus foulé une pelouse de Premier League depuis le 26 août (il avait contracté une blessure au mollet quelques jours plus tard, avec les Diables Rouges). Sur le terrain, si le retour du capitaine de City a bien failli être écourté après deux minutes suite à un tacle en retard sur Jamie Vardy, qui partait au but, qui aurait peut-être mérité plus qu’un carton jaune, on peut dire que le come-back de Kompany est réussi. Malgré l’épée de Damoclès qu’il avait sur la tête, le Diable a fait parler son calme et son expérience pour permettre à Ederson de signer une nouvelle clean-sheet." Je suis très impressionné", avouait Guardiola. "Jouer à ce niveau après deux mois est la preuve d’une grande force mentale. Il nous avait bien aidés en fin de saison passée et j’espère qu’il pourra rester fit durant les prochaines semaines. Mais vous savez, Vincent est un peu un mystère."

Pas vrai, Monsieur Martinez ?