Diables Rouges

"Mais il n'est encore qu'à 80 pc de son potentiel", grimace Leekens en parlant de de Bruyne


LIEGE "Je ne promets pas la victoire, et encore moins du beau football", a déclaré Georges Leekens mardi à l'issue de la 2-ème journée de préparation, nettement plus chargée que la première. "Mais je vous garantis que mes Diables Rouges vont se battre de la première à l'ultime seconde de ce match contre l'Allemagne, vendredi soir au Heysel".

"On est jeune, on est enthousiaste, on veut gagner. Et surtout marquer les premiers. On ne va bien sûr pas faire de cadeaux, mais l'époque où il importait avant tout de garder le zéro derrière est révolue. On n'a de toute façon pas l'équipe pour défendre 90 minutes. En plus de cela contre l'Allemagne, si vous ne mettez pas un peu de pression sur Khedira et Schweinsteiger, vous êtes morts. Garder Podolski, Klose, Ozil et Müller sous contrôle, c'est déjà bien assez".

Le discours de Leekens annonce a priori une Belgique agressive ("à la limite", précise-t-il) et organisée (en 4-3-3 ?). Mais il n'a pas encore dévoilé grand chose au sujet de la composition de l'équipe, sinon concernant le poste de gardien qui revient à Bailly. Alderweireld, Van Buyten, Kompany et Vermaelen pourraient composer la défense, qui sera sur la sellette mercredi matin à l'entraînement. Les autres titulaires? "J'ai seize certitudes", esquive Leekens, qui a une dizaine de joueurs sous la main pour les six autres postes.

De Bruyne et le staff médical travaillent d'arrache-pied pour remettre le joueur en état. "Mais il n'est encore qu'à 80 pc de son potentiel", grimace Leekens.

© La Dernière Heure 2010