Diables Rouges

Que ce soit sous Marc Wilmots ou désormais avec Roberto Martinez, les Diables se sont fait spécialistes des scores fleuves.

Comme le révèlent nos confrères et partenaires d'Eleven Sports, l'équipe nationale empile les buts depuis quatre ans et demi. En soixante rencontres disputées, toutes compétitions confondues, les Diables rouges ont inscrit la bagatelle de 152 buts. Ce qui représente une moyenne d'un peu plus de deux buts et demi par rencontre.

Suivent dans ce classement l'Allemagne avec 142 buts en 66 matches (2,15 en moyenne), la France et ses 137 buts en 67 rencontres (2,04), le Mexique avec 136 goals en 90 rencontres (1,51) et le Brésil avec 129 pions en 63 rencontres (2,05).

Il convient néanmoins de relativiser cette statistique compte tenu des adversaires rencontrés par les Diables lors de cette période de plus de quatre ans. 

Andorre a notamment encaissé dix buts des œuvres de Hazard et compagnie, tout comme l'Estonie, quand Gibraltar en concédait pas moins de quinze. Même lors des compétitions internationales, les Diables ont pu faire parler la poudre face à des équipes comme la Hongrie et le 0-4 en huitième de finale à l'Euro 2016 ou la Tunisie lors du dernier Mondial et cette victoire 5-2 en phase de poules.

Sur la même période, la défense des Diables a concédé 50 buts, soit moins d'un par rencontre.