Diables Rouges

Les Diables Rouges se sont imposés (3-4) en Bosnie-Herzégovine lors de la neuvième journée des qualifications pour la Coupe du monde 2018. La Belgique, déjà qualifiée, soigne son coefficient en vue du prochain classement FIFA et du tirage au sort du Mondial russe.

Dans un match où les deux équipes ont eu l'occasion de mener, Thomas Meunier fut le premier à faire la différence (0-1, 4e). Cependant, coup sur coup, la Belgique recevait des mauvaises nouvelles. Tout d'abord, Yannick Carrasco écopa d'un carton jaune à la 21e qui le privera du match contre Chypre. Ensuite, Fellaini dû sortir sur blessure (28e), remplacé par Leander Dendoncker.

A la demi-heure de jeu, Haris Medunjanin égalisa (1-1, 30e) puis Edin Visca, quelques minutes plus tard, profita d'une mauvaise lecture de jeu de Jan Vertonghen pour donner l'avantage à son équipe en crucifiant Thibaut Courtois (2-1, 39e).

La seconde période fut riche en buts. Michy Batshuayi, le plus rapide après un tir repoussé par le gardien (2-2, 59e), puis Jan Vertonghen (2-3, 68e), qui égalait ce samedi le record de sélections de Jan Ceulemans, donnèrent une nouvelle fois l'avantage à la Belgique. Même si Dario Dumic égalisait sur corner (3-3, 82e), Yannick Carrasco, dans tous les bons coups aujourd'hui, permettait une dernière fois aux Diables Rouges de prendre le leadership et de ne plus le lâcher (3-4, 84e).

Avec 25 points en neuf matchs de qualifications, la Belgique est plus que jamais leader de son groupe avec 11 points d'avance sur son adversaire du jour à un match de la fin de la campagne. Les Diables Rouges recevront Chypre ce mardi 10 octobre au Stade Roi Baudouin.

Ce succès est important pour la Belgique en vue du tirage au sort de la Coupe du monde. Actuelle tête de série, la phalange de Roberto Martinez doit faire le plein de points pour conserver ce statut et ainsi être préservée pour le tirage, prévu le 1er décembre à Moscou.

Roberto Martinez loue la "mentalité de gagneurs" de ses joueurs

"Le terrain était très mauvais, il fallait adopter la bonne attitude. Nous avons bien débuté la rencontre mais cela s'est compliqué après la blessure de Marouane Fellaini. Mais nous avons ensuite fait preuve de beaucoup de caractère, nous ne voulions pas perdre", a raconté le Catalan après la rencontre. 

C'est la deuxième fois en autant de rencontres que Martinez souligne la mentalité positive de ses ouailles. Début septembre en Grèce, il s'était montré ravi de la réaction de ses joueurs après le but adverse. "Nous jouons avec les bonnes intentions, nous voulons toujours gagner. Tout le monde a tiré dans le même sens et personne ne voulait mettre son coéquipier dans une posture délicate. Nous sommes devenus une équipe qui gagne et la Russie constituera une magnifique occasion de prouver l'étendue du talent de ce groupe." 

Cependant, la défense a encaissé à trois reprises. "Il y a un goal sur phase arrêtée et un autre sur une erreur individuelle", a nuancé le sélectionneur. "Il ne faut pas remettre en cause le système après cette rencontre. Le terrain était très mauvais, il s'agissait donc d'un match qui allait se jouer au caractère." Martinez est ensuite revenu sur la blessure de Fellaini, remplacé par Leander Dendoncker. "Marouane a ressenti quelque chose et nous sommes inquiets. Il s'agit peut-être d'un problème aux ligaments du genou, nous y verrons plus clair après les examens médicaux", a-t-il ajouté, tout en soulignant l'apport de Dendoncker. "Il a été fort à la récupération, comme Fellaini peut l'être. Il s'est bien entraîné toute la semaine et c'était un bon test pour lui", a ponctué Martinez.

Thomas Vermaelen n'avait "plus joué sur un si mauvais terrain depuis sa jeunesse"

La pelouse du stade Grbavica dans la capitale bosnienne de Sarajevo fut très abîmée après les fortes pluies de ces derniers jours.

"Nous avions déjà vu vendredi à l'entraînement que le terrain était mauvais; nous savions donc plus ou moins ce qui nous attendait. Personnellement, je n'ai plus joué sur un si mauvais terrain depuis ma période chez les jeunes", a raconté Thomas Vermaelen après la victoire 3-4 en Bosnie-Herzegovine, où les Diables Rouges sont restés invaincus et en course pour le statut de tête de série pour le tirage de la Coupe du monde à Moscou.

Mardi, Chypre se rendra à Bruxelles pour la dernière journée des qualifications. Le sélectionneur Roberto Martinez a déjà laissé entendre qu'il n'avait pas l'intention d'aligner Vermaelen un deuxième match de suite. En effet, le défenseur du FC Barcelone a été longuement blessé et est en manque de rythme, lui qui n'a pas encore joué une seule minute en club cette saison. "Je me sens bien et je suis prêt à jouer contre Chypre. Je pense bien que je peux le faire, mais c'est le coach prend la décision finale."

Kevin De Bruyne: "Nous avons montré que nous voulions gagner"

Tout comme son sélectionneur national, Kevin De Bruyne était heureux de la mentalité affichée par les Diables Rouges, vainqueurs samedi en Bosnie-Herzégovine (3-4) lors de la 9e journée des qualifications pour le mondial 2018.

"Nous avons prouvé que nous voulions gagner", a raconté 'KDB' après la rencontre, qui n'a pas manqué d'égratigner le terrain du stade Grbavica. "C'était un réel danger nous. J'ai vu des joueurs glisser toute la rencontre."

Monté en cours de jeu suite à la blessure de Marouane Fellaini, Leander Dendoncker n'a pas vécu un début de rencontre idéal. "Ce n'est jamais agréable d'encaisser après quelques secondes sur le terrain", a avoué le milieu de terrain d'Anderlecht. "Heureusement, nous avons pu redresser le tir et prendre les trois points, c'était le plus important."

Après une belle combinaison avec Eden Hazard, Thomas Meunier a ouvert le score pour les Diables Rouges. "Après un bon départ, on a laissé revenir les Bosniens dans la rencontre. C'était un adversaire compliqué mais nous avons rempli notre part du contrat en nous imposant après avoir marqué quatre buts."

Revivez le direct commenté