Diables Rouges

Malgré un but début de match, ponctué par un but de Mirallas (15e), la Belgique a concédé une deuxième défaite consécutive en étant battue 2-3 par le Japon, mardi dans son deuxième match de préparation au Mondial brésilien. Kakitani (37e), Honda (53e) et Okazaki (63e) ont marqué les buts japonais. Alderweireld a réduit l'écart (79e).

Jeudi, la Belgique s'était inclinée 0-2 face à la Colombie.

Auteurs d'un bon début de rencontre, les Diables Rouges prenaient les commandes au quart d'heure. Lukaku dribblait Kawashima, sorti loin de son but, et centrait pour Mirallas, qui devançait Sakai et ouvrait la marque.

Après un tir de Kagawa sur le poteau (30e) et un coup-franc d'Honda détourné par Mignolet (32e), le Japon égalisait. Kakitani, isolé dans le rectangle, reprenait victorieusement un centre de Sakai (37e). Mignolet sortait ensuite une magnifique parade sur une frappe tendue d'Hasebe (45e).

En seconde période, Honda profitait d'une défense belge trop passive pour donner l'avantage aux 'Samouraïs' (53e). Okazaki concluait parfaitement un beau mouvement collectif, portant le score à 1-3 (63e). Les Diables Rouges réagissaient: la barre transversale repoussait une tête de Van Buyten (76e) avant qu'Alderweireld ne relance la rencontre (79e). Le score restait cependant de 2-3.

La Belgique n'avait plus encaissé trois buts en un match depuis Allemagne-Belgique en octobre 2011 (3-1).

Les regards des Diables Rouges sont désormais tournés vers le tirage au sort du Mondial brésilien, le 6 décembre. Leur prochaine rencontre est prévue le 5 mars prochain, contre la Côte d'Ivoire de Didier Drogba.

Deux interventions mineures de de la police et dix interventions de la Croix-Rouge

La police de la zone Bruxelles Capitale-Ixelles est intervenue à deux reprises mardi soir à l'occasion du match amical Belgique-Japon, a indiqué le porte-parole, Christian De Coninck. Une intervention a eu lieu avant le match pour vente frauduleuse de ticket. Le vendeur a été identifié. Une autre intervention s'est déroulée dans une tribune pour des très légers coups et bessures. Le suspect a été identifié

La croix rouge a procédé à 10 interventions. Un enfant malade a été transporté à l'hôpital.



Toutes les réactions


Daniel Van Buyten: "Apprendre de nos erreurs"

"Il faudra analyser tout cela", a résumé Daniel Van Buyten après la rencontre au micro d'RTL-TVI.

"On a essayé de bien œuvrer, il y a eu des bonnes parties dans ce match." Déjà battue par la Colombie (0-2) jeudi, la Belgique a concédé une deuxième défaite de rang dans sa préparation pour le Mondial brésilien. "Il va falloir tirer les leçons, en parler, voir les vidéos, voir ce qui a été et ce qui n'a pas été pour en tirer profit pour la suite. On doit apprendre de nos erreurs. On avait bien préparé le match, mais certaines petites choses n'ont pas été. Par exemple, il y avait trop d'espaces entre les lignes. Surtout contre des joueurs comme ça, qui savent jouer, ça se paye. Il y a eu des choses positives et d'autres négatives. Il faut tirer les leçons."

Pour Axel Witsel, "on a pris ces deux matches au sérieux. C'est dommage de terminer sur une défaite, mais on a eu des occasions, il y a eu la latte. On a peut-être mieux joué en deuxième mi-temps, mais on a encaissé trop facilement. Maintenant, il ne faut rien lâcher."


Wilmots: "Le plus gros problème: les joueurs qui ne jouent pas en club"

"Nous avons un grand problème: les joueurs en manque de rythme", a pointé Marc Wilmots sur RTL-TVI après la défaite des Diables Rouges mardi.

"Je voulais essayer Hazard dans une position différente. Un amical, c'est fait pour ça", a expliqué le sélectionneur national, qui avait proposé une formation offensive avec Hazard, Mertens et Mirallas derrière Lukaku. "On a perdu l'équilibre dans le triangle de l'entrejeu, mais on a eu des bons moments en première mi-temps. Puis on a trop reculé. Mais on a un gros problème, c'est que nous avons des joueurs qui ne jouent pas dans leur club et qui sont en manque de rythme. En septembre-octobre, tu peux compenser ça par la préparation, mais il y a un moment, quand tu enchaînes deux matches en quatre-cinq jours, ça devient difficile. On l'a vu aujourd'hui, on voulait sortir, mais on était dans le rouge."

"Maintenant on va être dépendant des choix des joueurs. Je comprends que c'est une bataille que tu veux gagner quand tu es dans un grand club. Toutes les solutions sont bonnes quand il y a la qualité, mais il faut jouer des matches pour trouver le rythme."

Le temps des expériences semble terminé pour le sélectionneur. "Il n'y aura plus aucun changement. L'équipe de base se mettra en place, mais il faudra voir en mai qui a joué. Si en mai, tu n'es pas en ordre physiquement, c'est difficile."


Defour: "On s'est laissé endormir par le Japon"

Steven Defour a initialement été laissé sur le banc contre le Japon, avant d'effectuer une bonne montée au jeu en deuxième mi-temps. Insuffisant cependant pour éviter une deuxième défaite de rang (2-3) aux Diables Rouges. "On doit travailler nos points faibles afin qu'ils soient moins faibles au Mondial", a déclaré le joueur de Porto à RTL-TVI après la rencontre.

"On voulait absolument gagner ces deux matches. Maintenant on doit tirer les leçons de ces deux défaites. On a commencé avec un bon rythme, très offensif et après le 1-0, on s'est laissé un peu faire, endormir par leur jeu, et les Japonais ont profité de l'espace qu'on leur a laissé."

"J'ai commencé sur le banc? Le coach a expliqué le pourquoi. On sait bien qu'on a équipe large, avec de très bon joueurs. Maintenant chacun va retourner dans son club, il y a quelques mois sans équipe nationale. On va tous travailler très fort dans nos clubs pour retrouver la confiance. Des équipes que je veux tirer lors du tirage au sort? Oui, mais je préfère les tirer à la fin de la Coupe du monde. Au début, je préfère commencer facilement pour passer le premier tour."


Mirallas: "Il y a eu des lacunes ce soir"

Titularisé, Kevin Mirallas a ouvert le score après un quart de jeu mardi. Mais la Belgique a ensuite subi la loi japonaise.

"Sur le plan personnel, ça fait plaisir d'avoir commencé, d'avoir répondu présent, d'avoir marqué, mais sur un plan collectif c'est une grosse déception parce qu'on a avait hâte de se rattraper après le match contre la Colombie, mais on est passé à côté. Même s'il y a eu des bonnes choses, il ne faut pas se cacher, il y a eu des lacunes ce soir, ça s'est vu et il faut travailler là-dessus."

"Pour que l'équipe nationale soit compétitive, il faut que chaque joueur joue dans son club parce que c'est vrai que ça se ressent. Des joueurs ne jouent pas et ça se voit dans les matches. Pour que l'équipe soit vraiment en forme, il faut que tout le monde joue."