Diables Rouges La courte victoire contre le Japon n'a pas marqué les journalistes français, néerlandais, anglais, italiens, allemands ou espagnols. Revue de presse.

L'Equipe a qualifié le succès des Diables rouges de "pénible", face à un Japon "bien organisé". Et d'ajouter: "Tête de série lors de la prochaine Coupe du monde, la Belgique était loin de sa 5e place au classement FIFA".

"Les Diables rouges ne convainquent pas", clame pour sa part le média néerlandais NOS. Leurs confrères de Voetbal International ont dressé le même constat: "Ce que les Diables rouges ont laissé entrevoir n'était pas du tout convaincant."

Outre-Manche, la prestation décevante des Diables rouges passe au second plan derrière le record de buts de Romelu Lukaku. Le Daily Star tient notamment les comptes suivants: "L'attaquant a déjà permis à ManU de remporter 7 rencontres et il a cette fois réussi à offrir la victoire à son équipe nationale. Sa performance héroïque devrait l'inspirer et l'aider à retrouver le chemin des filets en club". Plus loin dans son article, le même média évoque tout de même un "match difficile" de la Belgique. La BBC a pour sa part fait remarquer la prestation moyenne de Dries Mertens, suivi par des clubs de Premier League depuis plusieurs mois: "Il n'a eu aucun impact sur la rencontre".

En Italie, le Corriere dello Sport évoque un match "plus difficile que prévu". Signalons toutefois que le Bild (Allemagne) salue le but de Lukaku comme étant "la bougie sur le gateau d'une brillante année pour la Belgique", tandis qu'AS (Espagne) a rappelé que ce match moyen pouvait être mis sur le compte des nombreuses absences.

Quand on jette un oeil aux autres résultats du soir, on peut toutefois relativiser la sortie des Diables rouges... l'Espagne ayant galvaudé un avantage de deux buts en Russie (3-3), l'Argentine s'étant faite surprendre par le Nigéria (2-4) et le Portugal n'ayant pu faire mieux qu'un nul (1-1) contre les Etats-Unis, à domicile.