Diables Rouges Les supporters belges, bien que dix fois moins nombreux que les Tunisiens, ont tenu leur rang

Ils n’étaient que 1.500 Belges, d’après les estimations. Face à 15.000 Tunisiens ! Et pourtant, ils ont gagné le match livré dans les tribunes du Spartak Stadium.

Pendant les hymnes nationaux et lors des premières possessions de balle belges, largement sifflées par les Tunisiens, on a bien cru que les Diables devraient jouer comme à l’extérieur.

Heureusement, les buts précoces de Hazard et Romelu ont refroidi les ardeurs des supporters des Aigles de Carthage et réchauffé les coeurs des fans des Diables.

Ils se sont très souvent fait entendre, avec des chants le plus souvent à l’honneur, assez logiquement, d’Eden Hazard et de Romelu Lukaku. Ils ont aussi lancé plusieurs fois un chant célèbre en Pro League, adapté pour l’occasion : "Allez Tunis, chante avec nous !"

Ils ont célébré les buts sur l’air de Seven Nations Army et la victoire finale sur celui de Freed From Desire, de Gala, qui est tout doucement en train de devenir le tube de cette Coupe du Monde. Nostalgie, quand tu nous tiens…

Seul bémol dans cette belle fête belge : de très nombreux supporters des Diables se sont fait confisquer leurs drapeaux à l’entrée du stade. Les organisateurs estimaient que ceux-ci ne respectaient pas le règlement liés aux sponsors, notamment. Les fans qui feront le déplacement à Kalinigrad devront bien se renseigner auprès de 1895 pour éviter une telle mésaventure. Qui sera vite oubliée, après une telle journée…