Diables Rouges

Ce lundi après-midi, Romelu Lukaku entamera sa deuxième Coupe du Monde comme titulaire. 

Un rêve pour l'attaquant de pointe des Diables Rouges qui a connu une jeune pour le moins difficile, comme il l'a confié au site internet « theplayerstribune.com ». Un long monologue rempli de sincérité et de témoignages forts. En voici quelques extraits.

« J'avais six ans et je rentrais à la maison durant la pause à l'école. Et ma mère servait le même menu tous les jours : du pain et du lait. Un jour, je suis revenu à la maison et je l'ai vue dans le réfrigérateur avec la bouteille de lait, comme d'habitude. Mais, cette fois, elle l'a mixé avec quelque chose. Je ne comprenais pas ce qu'il se passait. Quand elle m'a amené mon dîner, elle souriait comme si tout allait bien mais j'ai compris qu'elle avait mixé le lait avec de l'eau. Nous n'avions plus assez d'argent pour avoir du pain. Nous n'étions pas juste pauvres, mais aussi ruinés. »

« Mon papa était footballeur professionnel mais il était à la fin de sa carrière et tout l'argent gagné était pratiquement parti. Le premier truc que nous avons dû couper, c'est le câble de la télévision. Plus de signal. Plus de football. Plus de Match of the Day. J'ai manqué dix années de Ligue des Champions quand j'étais enfant. Quand j'allais à l'école, les enfants parlaient de ces matches mais je n'avais aucune idée de ce qu'il s'était passé. Je me souviens qu'en 2002, quand le Real Madrid a affronté Leverkusen en finale, tout le monde parlait d'une reprise de volée (de Zinedine Zidane). Je devais faire semblant de l'avoir vue. Deux semaines plus tard, j'étais dans la salle d'informatique de l'école et un copain a téléchargé la vidéo. Et j'ai enfin pu voir cette superbe volée de Zidane dans la lucarne. »