Diables Rouges Les Spurs plongent les Red Devils dans une crise profonde.

Tout change, rien ne change. Déjà particulièrement pesante, l’ambiance s’est encore un peu plus alourdie à Old Trafford après cette deuxième défaite consécutive de Manchester United, puni par son manque d’efficacité par Tottenham qui était pourtant bon à prendre.

De quoi faire grimacer Romelu Lukaku et Marouane Fellaini mais donner le sourire à Toby Alderweireld, Jan Vertonghen et Moussa Dembélé.

Lukaku toujours pas

Forcément, un soir marqué par un tel déficit de réalisme, les regards se tournent irrémédiablement sur le joueur censé incarner la garantie de marquer.

Accabler Lukaku de tous les maux serait forcément injuste mais reste ce constat critique : le Diable n’a pas marqué pour ce premier sommet de la saison. Rose, en se trouant, l’a pourtant mis sur orbite mais l’attaquant, s’il a su éviter Lloris, n’a pas cadré sa frappe du droit (16e). Une énorme opportunité.

D’autres ont suivi, comme cette reprise du gauche trop écrasée sur un centre en retrait de Shaw (19e), cette tête trop croisée (26e) ou encore cette tentative puissante et bien sorti par Lloris (51e) sur une action où Dembélé et Vertonghen ont été trop hésitants. Juste avant, Kane avait ouvert le score de la tête (50e). Juste après, Lucas a doublé la mise (52e).

Très attendu, le duel entre le capitaine de la sélection anglaise et Lukaku a tourné à l’avantage du premier.

Le Diable, auteur d’une remise mal exploité par Lingard (61e), va se voir reprocher son rendement très limité quand la route s’élève.

Face aux formations du Top 6, son ratio de but par match s’effondre, passant de 0,56 à 0,28, lui qui n’a trouvé le chemin des filets que 16 fois en 68 chocs quand Kane l’a fait 19 fois en 38 matches, avec une passe décisive vers Lucas pour finir (84e). Cruel, mais révélateur aussi quand Fellaini a été impuissant.


Alderweireld pour un nouveau départ

La dernière titularisation commune de Toby Alderweireld, Jan Vertonghen et Moussa Dembélé remontait au 13 septembre 2017, contre Dortmund en Ligue des Champions.

Voir le milieu débuter ce premier choc permet de mieux mesurer son crédit, même s’il a parfois eu du mal à se situer. Que Vertonghen, lui aussi parfois en difficulté, soit aligné apparaît comme la norme.

Mais qu’Alderweireld soit présent dès le coup d’envoi ne l’était plus. Encore moins dans une défense à quatre, ce qui fait émerger l’espoir d’un basculement de la hiérarchie puisque Davinson Sanchez a été relégué sur le banc alors que le Colombien avait été associé aux deux Diables dans un système à trois contre Fulham.

Mauricio Pocchetino avait évoqué "un nouveau chapitre à écrire" en évoquant Alderweireld, les premières lignes sont teintées de l’encre de la victoire, même si Tottenham a été bousculé.