Diables Rouges

Marc Wilmots a donc dévoilé 24 noms pour affronter deux équipes du top mondial ! Il s'en est également expliqué aux journalistes.

Tout au long de la semaine, les noms des héroïques gantois vainqueurs de Valence en C1 avaient été cités en équipe nationale. Si on trouve trace de Depoitre et de Sels, Kums et Foket ne sont pas repris. Ce dernier étant par contre bien appelé par Enzo Scifo pour évoluer avec les Espoirs ! "Pourquoi pas Kums ? J'ai 4 numéro 6 talentueux et expérimentés. Pour moi, à l'heure actuelle, Defour et Kums sont tout simplement en-dessous. J'aurais pu mettre encore plus de monde sur le banc. Mais, j’ai opté pour voir davantage d’attaquants contre l’Espagne et l’Italie", a expliqué le coach. Et pour Thomas Foket ? "Il joue de façon impeccable pour le moment avec La Gantoise mais je ne voulais pas déforcer les Espoirs tout simplement".

Origi et Bakkali épauleront aussi les Espoirs. "J’ai en effet privilégié les Diablotins. Car, il n'y a qu'un match important la semaine prochaine, c'est celui des espoirs contre la République tchèque! En ce qui nous concerne, ce sont des matches amicaux avant tout !"

On notera évidemment le retour de Michy Batshuayi chez les Diables. "Avec Benteke et Depoitre, j'ai sélectionné deux joueurs puissants qui savent évoluer dos aux but. Michy possède un autre profil. Il est plus dans la profondeur... Je veux le revoir, je veux lui parler. Mais, attention, je ne prendrais jamais quatre attaquants à l'Euro, 2-3 maximum. C’est le jeu de la concurrence. Michy a une fois commis une erreur et on a passé l’éponge. Je veux le voir à l’oeuvre. Ceci dit, les deux rencontres amicales ne seront pas à ce point déterminantes pour Michy".

Pour la venue de l'Italie et de l'Espagne, nous nous trouvons davantage dans un cadre de matches de gala. "Ce n'est évidemment pas un contexte de qualification... Il y aura des grands joueurs et un stade plein mais je ne vais pas tirer de conclusions définitives de ces deux matches. Nous sommes encore tellement loin de la phase finale de l'Euro.."

"Hazard ? On ne va rien remettre en cause pour deux mois moins bon..."

Le cas d'Eden Hazard, en moins bonne position à Chelsea, a aussi été abordé. Cette double confrontation tombe-t-elle à pic pour lui redonner un peu de confiance ? "Ce n’est pas pour un mois ou deux moins bien qu’on va tout remettre en question. Regardons ce qu’il a accompli depuis 4 ans. Et chez moi, il a mis 4 buts en 4 matches... Voilà !"


Mirallas et Ciman s'éloignent

Kevin Mirallas et Laurent Ciman, à nouveau absents, faut-il y voir un éloignement quasi définitif du groupe ? "On continue de regarder tous les joueurs. Je voulais voir Cavanda, Carrasco et Depoitre contre de grosses équipes. Vous savez que le chemin reste long jusqu'à l’Euro et les choses peuvent encore changer. Mais, c'est vrai que Mirallas n'est pas dans une phase facile à Everton. Il manque de temps de jeu."

Quant aux deux affrontements, sera-ce l'occasion de voir des matches plus ouverts qu'en qualification ? "L'Italie ne viendra pas pour jouer et ouvrir le jeu, ce qui sera plus le cas de l’Espagne sans doute. Enfin, c’est mon sentiment. Il faut voir qui les coaches vont sélectionner pour le déplacement à Bruxelles. On va sans doute pouvoir aligner deux équipes différentes. Avec le programme lourd de chacun en club, il va y avoir de la rotation, c’est évident. Et j’ai pas mal d’alternatives possibles…"

Marc Wilmots a-t-il été charmé par le parcours des U17 en Coupe du Monde ? "Ce qu'ils ont fait est extraordinaire ! Combien seront un jour Diables rouges? La France est championne du monde des moins de 20 ans. Il y en a peut-être trois qui intégreront le noyau des Bleus. C’est le football..."

Wilmots ou tout l'art de remettre l'église au milieu du village...