Diables Rouges Dans un long entretien accordé au quotidien flamand Het Laatste Nieuws, le T1 des Diables rouges est revenu sur le formidable parcours des Diables au Mondial et sur l'avenir...

Le coach espagnol a abordé toute une série de sujets dans cette interview à nos confrères. Nous avons sélectionné une série de thèmes et les meilleures déclarations de Martinez. 

Le poste de T2 et... T3: "Pour remplacer Graeme Jones, je vise quelqu'un avec qui j'ai déjà travaillé auparavant et qui connaît très bien ma méthodologie." Pour le moment l'Union belge considère que Thierry Henry (T3) est toujours à la fédération. Cependant, Martinez estime qu'" en cas de départ de Titi, je privilégierais le recrutement d'un coach belge". 

La défaite contre la France: " J'ai pu lire dans les yeux de mes joueurs toute la déception liée à cette élimination... Le vestiaire était en choc. Toute l'équipe croyait au titre de champion du monde ! Depuis le stage de Tubize déjà. Pour en revenir au match même, la France nous a indirectement fait un grand compliment en jouant aussi défensivement. J'ai été épaté par le jeu défensif d'élements offensifs tels que Griezmann ou Giroud. Je pense que la manière de jouer des Français a été dictée par le traumatisme de la finale perdue lors de la Coupe d'Europe en France face au Portugal en 2016. Ils n'ont certainement pas été meilleurs que nous. Ils ont marqué sur un corner, voilà...Parfois, une défaite est nécessaire pour devenir numéro 1 !" 

Sa gestion de l'ouverture du score par la France : "J'ai fait monter Carrasco et Mertens pour ouvrir davantage le jeu et faire bouger le milieu de terrain français. J'aurais pû avoir des regrets si je n'avais rien tenté..." 

Hazard : "Eden a été sans pareil lors du tournoi... Je ne me suis jamais demandé ''est-ce que Hazard peut être au même niveau que Messi mais quand le sera-t-il ? '... Et ce fut lors de ce mondial en Russie !"

La peur du relâchement du groupe : "Au contraire, nous sommes totalement focalisés sur la victoire finale en Ligue des Nations. L'Islande sera un très bon test d'ailleurs. Les Diables donneront tout et connaissent bien les attentes de leurs fans !"

Des nouvelles têtes : "Pas beaucoup. Car ce n'est pas évident de rentrer dans ce groupe pour un jeune joueur. Récemment j'étais en Italie. Mais le match de la Sampdoria (de Dennis Praet) a été remis. J'en ai profité pour voir Castagne avec l'Atalanta. Il est monté au jeu."