Diables Rouges Roberto Martinez veut surtout retenir la mentalité affichée par ses joueurs.

Roberto Martinez avait le sourire après le match. Samedi, les trois points prenaient le dessus sur les trois buts encaissés pour le sélectionneur.

Un entraîneur a-t-il un sentiment mitigé en sortant d’un tel match ?

"Je suis surtout content. Il faut aussi regarder les conditions de jeu. Le terrain n’était pas bon et on a quand même essayé de jouer pour gagner. On a très bien commencé le match et on savait pourquoi ça tournait très bien. La blessure de Fellaini, qui faisait un excellent match, a été un moment difficile et on a encaissé deux buts. Mais on a montré beaucoup de caractère. On n’a pas accepté la défaite et c’est un super bon point pour mes joueurs. Ce n’est pas le genre de match où il faut faire une analyse tactique et regarder les détails. On a encore progressé depuis cette victoire en Grèce."

Pourriez-vous quand même envisager d’abandonner cette défense à trois ?

"Non. Le deuxième but est une erreur défensive de Vertonghen. Le foot est un jeu où on fait des erreurs et il y aura toujours des erreurs. Il ne faut pas regarder le système aujourd’hui mais le caractère des joueurs. Aussi des garçons qui sont montés au jeu. Dendoncker et Tielemans ont fait un bon match. Sur un tel terrain, cela n’a pas beaucoup de sens de parler de tactique; Trois, quatre ou cinq défenseurs, cela ne changeait rien. C’est la volonté de gagner qui faisait la différence. On affrontait une équipe qui jouait sa qualification au Mondial. Si tu peux gagner ce genre de match, ça te donne un boost."

Pourquoi avoir choisi Dendoncker quand Fellaini s’est blessé ?

"Il y a sa taille mais c’était aussi un test pour lui. Je voulais voir comment il allait se débrouiller dans un match international avec de telles conditions. Il a montré sur le terrain qu’il pouvait le faire. C’est un joueur très fort physiquement qui montre de bonnes choses à l’entraînement."

Les joueurs viennent souvent fêter les buts près de vous. Est-ce un signe que la relation entre vos joueurs et vous évolue ?

"Mon contact avec les joueurs devient meilleur à chaque fois. J’apprends d’eux et ils apprennent de moi. Les deux derniers matches, on a montré qu’on était en train de créer un vrai esprit d’équipe. Je veux continuer comme ça. On est parvenu à garder notre position dans le top-7 du classement FIFA (Ndlr : qui désigne les têtes de série lors du tirage) . Quand vous voyez comment nous y sommes parvenus, c’est beau."