Diables Rouges

Axel Witsel et Roberto Martinez répondent aux questions des journalistes en cette veille de rencontre face à la Tunisie.

Nos journalistes étaient sur place pour receuillir les propos du sélectionneur national ainsi que ceux du milieu défensif.

Martinez: "Nous devrons jouer très concentrés pour battre la Tunisie"

Le sélectionneur fédéral Roberto Martinez a dit, vendredi en conférence de presse à la veille du deuxième match de poule qui opposera samedi la Belgique à la Tunisie dans le groupe G, tout le bien qu'il pense de cet adversaire. "Nous devrons nous monter très concentrés", a dit le sélectionneur. "C'est une équipe qui joue vite et qui possède de grandes qualités individuelles". Comme attendu, Thomas Vermaelen et Vincent Kompany ne joueront pas encore samedi mais pour le reste, le sélectionneur a rappelé qu'il comptait sur tout son groupe. "Nous aurons besoin de chacun des 23 joueurs dans ce tournoi. Je compte sur chacun d'eux, chacun aura son rôle à tenir", a ajouté M. Martinez sans vouloir dévoiler plus avant son onze de départ.

Contre la Tunisie, il faudra s'adapter aux conditions de match, différentes de celles de la rencontre à Sotchi contre le Panama. "De plus, la Tunisie est une équipe tactiquement très affutée, ce sera vraiment un test pour nous, mais je m'attends à nous voir grandir tout au long de cette compétition", a encore dit le coach.

Witsel s'attend à un match intense contre la Tunisie

La Belgique affrontera la Tunisie samedi à Moscou, dans son deuxième match du groupe G de la Coupe du monde de football. "C'est une équipe costaud physiquement", a analysé Axel Witsel, vendredi, en conférence de presse. "On s'attend à un match intense. Techniquement ils sont bien. Ils prennent assez de risque dans leur jeu. C'est une des dernières chances pour eux de se qualifier. Ce ne sera pas un match facile."

Ce début de Coupe du monde a été marqué par plusieurs surprises, comme la défaite de l'Allemagne contre le Mexique, le partage du Brésil contre la Suisse ou les débuts difficiles de l'Argentine, qui risque d'être éliminée. De quoi susciter des craintes parmi les Diables Rouges? "On a vu des grosses équipes perdent des points, mais on doit se concentrer sur nous-mêmes", pense Witsel. "Nous avons été bons lors de notre premier match. On est tous contents, même si on aurait pu faire mieux au niveau de la manière. Après, il n'y a aucun match facile. Je n'appellerai pas le match de demain un vrai test, car chaque match est difficile. On doit tout donner pour arracher la qualification."

La Belgique peut déjà se qualifier au terme de cette deuxième journée. S'ils battent la Tunisie et que l'Angleterre ne perd pas contre le Panama dimanche, les Diables Rouges auront déjà leur ticket pour les huitièmes de finale.