Diables Rouges Le Diable a réaffirmé, après le match d’Amiens, qu’il ne céderait pas face aux "pseudo-supporters"

La guerre qui oppose Thomas Meunier à certains supporters du PSG n’est peut-être pas prête de s’arrêter. Tout a démarré lorsque le Diable a liké la photo d’un tifo lors du match aller de la demi-finale de Ligue Europa opposant Marseille à Salzbourg au Vélodrome le 26 avril. À la suite de quoi le défenseur parisien avait été pris pour cible, sur les réseaux sociaux, par certains supporters du PSG. Il y a une semaine, Thomas Meunier condamnait légitimement, sur ses comptes Instagram et Twitter , "l’irrespect et la médiocrité des propos tenus" à son égard.

Tout en rappelant son "implication" et sa "passion" pour le club parisien. Cette première contre-attaque était malheureusement sanctionnée dès la réception de Guingamp où le Diable était sifflé durant l’avant-match et lors de son entrée en jeu à la 64 e minute.

Le temps permet souvent d’apaiser les rancœurs. Mais cela ne semble pour l’instant pas être le cas dans le litige qui oppose Thomas Meunier à une partie des supporters. Mardi dernier, dans une interview accordée au Parisien, Mika, vice-président du Collectif ultras Paris (CUP), déclarait attendre des excuses de la part du joueur. "Quand tu signes dans un club comme le PSG, tu dois au minimum connaître son histoire et ses valeurs. Je ne vois pas Ruffier liker un tifo des Lyonnais ou Thauvin "liker" un de nos tifos. Leur carrière serait compliquée après. Pourquoi, nous, à Paris on devrait l’accepter ? Nous, les ultras, on est les garants des valeurs du Paris Saint-Germain", avait alors ajouté Mika.

Vendredi soir, après le triste partage du PSG à Amiens, où Thomas Meunier a été l’un des meilleurs parisiens sur la pelouse, le défenseur belge en a profité pour en remettre une couche. "Que les choses soient bien claires, je ne dois rien à personne. Je ne dois rendre des comptes à personne, ni aux gosses de 12 ans qui me disent : "Casse toi du PSG", ni aux pseudo-supporters sur Twitter", a ainsi lancé Thomas Meunier après le match.

Le Diable a tout de même tenu, diplomatiquement, à caresser le CUP dans le sens du poil. "C’est une histoire qui va se régler en interne avec les principaux concernés, c’est-à-dire les membres du CUP qui ont toujours été derrière le PSG. Ce sont les seuls auxquels je suis vraiment redevable", a ainsi affirmé le défenseur belge.

Cette nouvelle sortie de Thomas Meunier n’annonce sans doute pas de trêve entre le Diable et les supporters parisiens. Mais le défenseur, en manque de temps de jeu à Paris malgré un niveau de performance jamais démenti, ne va peut-être faire de vieux os dans la capitale française.