Diables Rouges Simon Mignolet négocie toujours avec Naples mais le temps presse

Simon Mignolet n’était pas sur la feuille de match de Liverpool qui s’est bien amusé contre West Ham pour son entrée en lice en Premier League ce week-end. Alisson Becker a fêté sa première titularisation pendant que Loris Karius a lui pris place sur le banc. Ce qui fait de Mignolet le troisième gardien des Reds dans la hiérarchie actuelle.

"Sauf que c’est parce qu’il a repris l’entraînement plus tardivement", corrige son agent Nico Vaessen. Les chances pour que la tendance évolue en faveur du Diable sont pourtant très minimes et son entourage continue de travailler sur une porte de sortie qui se nomme Naples.

Le club de Dries Mertens a enregistré le départ de ses deux gardiens, José Reina à l’AC Milan et Rafael à la Sampdoria, et en a recruté deux autres qui évoluaient à Udinese, Alex Meret et Orestis Karnezis.

Problème, le premier, grand espoir du poste, s’est fracturé le bras. D’où ce besoin de recruter un portier.

"Nous discutons, mais il n’y a pas encore d’accord. Après, c’est dans l’intérêt du club de trouver une solution", veut croire Vassen qui précise : "Liverpool veut le garder mais lui veut et doit jouer. Il mérite d’évoluer dans une grande équipe."

Ce qui reste le cas de Naples qui visera cette saison encore le titre avec l’arrivée sur son banc de Carlo Ancelotti tout en disputant la Ligue des Champions.

"Pour eux, Simon représente la meilleure option en termeq de qualité mais il y a l’aspect financier", précise encore l’agent.

Sous-entendu : Naples, qui l’a prouvé en explorant vainement la piste menant à Guillermo Ochoa, n’est pas non plus prêt à tout, ce qui peut se comprendre : les Italiens ont investi 27,5 millions d’euros sur la paire Meret - Karnezis alors que la venue de Mignolet, lié à Liverpool jusqu’en 2021, représente un coût certain. Le tout alors que le temps file : le mercato fermera ses portes en Italie ce vendredi à 20h.