Diables Rouges Le Diable Rouge a dû quitter prématurément ses équipiers.

Pep Guardiola était partagé entre la joie de ce succès historique et l’amertume de devoir encore perdre son capitaine Vincent Kompany. Le défenseur belge, sur la pelouse d’Old Trafford au coup d’envoi, a dû céder sa place à la mi-temps.

"Vincent est blessé", regrettait Pep Guardiola en conférence de presse d’après-match, "Vinnie est toujours comme ça… Malheureusement, je ne peux jamais compter sur lui longtemps…"

Voir le Belge être remplacé par Gundogan à la pause était pourtant une surprise. Dans son attitude sur la pelouse, rien ne laissait paraître une nouvelle blessure. On imaginait d’ailleurs que Pep Guardiola avait retiré son capitaine par souci tactique, souhaitant amener plus de consistance dans son entre-jeu avec l’apport de Gundogan et le décalage de Ferandinho vers une position plus défensive. Mais il n’en fut rien…

L’entraîneur espagnol ne s’est pas étendu sur les détails de sa blessure mais il est probable qu’il s’agisse d’une rechute musculaire de ses derniers pépins. Vince the Prince avait manqué la totalité des rendez-vous de septembre et d’octobre à cause d’une blessure au mollet. Il n’a disputé que sept rencontres de Premier League cette saison.

Voilà qui pourrait être une mauvaise nouvelle dans l’optique du Mondial en Russie : il reste six mois avant la Coupe du Monde, et un nouvel arrêt de longue durée pourrait être fatal au défenseur des Diables…