Diables Rouges

La petite maladresse de Divock Origi a beaucoup fait parler en Allemagne.

À la question de savoir s’il connaissait Holstein Kiel samedi juste après le dernier match de championnat, le Diable avait répondu très honnêtement : "non". "On joue contre eux jeudi ? Ah, intéressant." Là où certains y ont vu du mépris, son entraîneur Bruno Labbadia a plaidé la bienveillance. "Il ne faut pas oublier que c’est un joueur étranger : je peux vous le garantir, maintenant, il connaît Holstein Kiel."