Diables Rouges Daniel Levy, le patron de Tottenham, bloque le transfert d’Alderweireld, qui risque de vivre une saison compliquée

Dimitar Berbatov, Luka Modric et Gareth Bale se souviennent bien de leur départ de Tottenham. Les trois joueurs ont éprouvé toutes les difficultés du monde à quitter les Spurs à cause d’un homme : Daniel Levy. Le patron de Tottenham est un des meilleurs négociateurs en Angleterre. Mais aussi homme d’affaire sans scrupules… et très rancunier.

Toby Alderweireld est la victime de ce trait de caractère très présent chez le président de Tottenham. Le Diable disposera d’une clause de départ de 25 millions l’été prochain. Soit un prix bien en deçà de la valeur du défenseur belge. L’intérêt des Spurs de le vendre lors de ce mercato est donc réel. Mais Daniel Levy en a décidé autrement, notamment parce qu’il en veut à Alderweireld. En cause : il reproche au Diable de ne pas avoir renouvelé son contrat la saison dernière. Et Toby paye aujourd’hui la facture.

Manchester United souhaite s’offrir les services du défenseur. Mais Daniel Levy demande un prix bien trop élevé (60 millions). La seule solution pour Alderweireld, c’est qu’une offre énorme de Manchester arrive sur le bureau de Daniel Levy. Autrement, il devra rester à Tottenham et, sans doute, se contenter d’une place sur le banc. Avant de quitter les Spurs l’été prochain…