Diables Rouges

Roberto Martinez l’expliquait ce jeudi en conférence de presse : "C’est motivant de voir le mal que se donne le personnel ici pour nous permettre de travailler dans de bonnes conditions."

Il était donc tentant d’aller poser la question aux jardiniers, qu’on a pu voir à l’oeuvre ce vendredi après-midi à Dedovsk. Evgueni nous a expliqué ceci, en russe : "Nous sommes quatre à travailler à temps plein sur ce terrain, tous les jours. Nous ne faisons pas ça toute l’année, mais pendant la Coupe du Monde, nos journées sont bien remplies."

Et pour cause: selon les heures d’entraînement des Diables, Evgueni et ses collègues commencent à travailler de bon matin. "Aujourd’hui, c’était dès 5h30 car les Diables s’entraînaient à 11h. On prépare le terrain avant l’entraînement et on le répare ensuite. Je dirais qu’on travaille environ 10 heures chaque jour."

Seul le patron d’Evgueni est parfois en contact avec le staff des Diables. Essentiellement pour le réglage de l’arrosage automatique, qui influence directement la rapidité du jeu des Diables une fois qu’ils sont à l’oeuvre... et que les jardiniers se reposent.