Diables Rouges Si Yannick Carrasco est assuré de sa place en Russie, Martinez lui cherche encore une doublure.

Pour le poste d’ailier gauche, Yannick Carrasco est le titulaire indiscutable, même après son transfert en Chine. L’histoire récente a démontré que le sélectionneur national conservait sa confiance en Witsel malgré son transfert en Asie, il devrait donc faire de même avec l’ancien joueur de l’Atlético. Roberto Martinez devra donc trancher pour lui désigner une doublure et les cartes semblent redistribuées à quelques semaines de la liste officielle. Les dernières performances d’Edmilson Junior offrent une solution de plus au sélectionneur, surtout que les autres prétendants soufflent le chaud et le froid malgré l’arrivée du printemps.

Jordan Lukaku : la solution la plus défensive pour le poste. Il a l’habitude d’évoluer devant une défense à trois, la Lazio pratiquant ce système avec Inzaghi. Souvent pointé du doigt pour ses errements défensifs, il n’a joué que 6 minutes sur les 23 dernières rencontres avec les Diables et n’est donc pas un must pour Martinez.

Nacer Chadli : le Liégeois a déjà manqué le dernier Euro, il pourrait aussi manquer cette Coupe du Monde. Il n’a plus joué en championnat avec WBA depuis le 23 décembre, pour cause de blessure puis de choix tactique. Il a reçu pas mal de temps de jeu de la part de Martinez, mais son manque de compétition pourrait jouer en sa défaveur au moment du choix final.

Anthony Limbombe : l’ailier brugeois était irrésistible il y a quelques semaines, mais il est moins en jambes depuis le début des playoffs 1. Il a été testé par Martinez face à l’Arabie saoudite, sans vraiment tirer son épingle du jeu. Son replacement défensif immédiat en perte de balle laissant à désirer, son crédit diminue au fil des semaines et il a perdu son duel à distance avec Edmilson lors du choc de dimanche.

Adnan Januzaj : l’ancien de Manchester United alterne les titularisations et les présences sur le banc avec la Real Sociedad. Il ne s’impose pas vraiment dans un championnat pourtant taillé pour lui et il n’a plus porté le maillot des Diables depuis le 16 novembre 2014. Martinez l’a appelé une fois sans le faire jouer, à l’occasion des rencontres face au Mexique et au Japon.

Au final, il y a bien une place de libre en vue pour Edmilson Jr. Il lui reste cinq rencontres à disputer sur le même rythme afin de convaincre Martinez de le prendre dans ses bagages. Et il en est tout à fait capable.