Diables Rouges

Un mois et demi après leur troisième place historique en Coupe du monde, les Diables Rouges se sont retrouvés mardi après-midi à Tubize afin de préparer les deux premières rencontres du nouveau cycle international, un match amical en Ecosse (vendredi 7 septembre) et un déplacement en Islande (mardi 11 septembre) pour la Ligue des Nations.

Durant l'été, les Diables ont fait vibrer la Belgique avec une troisième place finale et des rencontres, notamment face au Japon et le Brésil, qui resteront un bon moment dans la mémoire des supporters. Après l'accueil triomphal sur la Grand Place de Bruxelles et des vacances bien méritées, Hazard & Co ont repris le chemin des terrains de football. Après plusieurs journées dans leur championnat respectif, les Diables Rouges se sont entraînés ensemble pour la première fois mardi après-midi.

Timothy Castagne (Atalanta) fait partie des nouveaux Diables convoqués par Roberto Martinez pour cette double confrontation. Les autres nouveaux appelés sont Leandro Trossard (Genk), Hans Vanaken (Club Bruges) et Birger Verstraete (La Gantoise). L'ancien joueur de Genk a livré ses premières impressions en tant qu'international. "J'ai été très bien accueilli, j’étais un peu stressé mais les joueurs sont très sympas. Cela ne pouvait pas mieux se passer. Cette semaine, je veux montrer que je mérite d’être là, donner tout à l’entraînement et espérer jouer un peu mais on verra vendredi. Je n’ai jamais été déçu de ne pas être repris même si j’espérais. Là c’est le bon moment pour intégrer des jeunes au groupe car ce n'est pas facile de changer un groupe avant une Coupe du Monde."

Il revient aussi sur son parcours: "Je n’ai jamais été un top talent, mais j’ai toujours travaillé et progressé. Quand je monte d’un niveau je m’adapte très vite, c’est ma force. J’ai progressé tactiquement en Italie, mais aussi en vitesse d’exécution. J’ai dû m’adapter, car en Serie A on est directement sous pression dès qu'on a le ballon. Les gros matches contre les ténors vont m’aider à grandir. Ma position sur le terrain? Je peux jouer à gauche, ce n’est pas un problème, ça dépend de ce que le coach veut, il connait ma polyvalence. J’ai parlé tactiquement avec lui, il m’a expliqué ce qu’il attendait des latéraux. La présence de Meunier m’aide, car offensivement c’est l’un des meilleurs backs et il va m’aider à progresser. C’est maintenant à moi de saisir ma chance, c’est le bon moment pour entrer dans le groupe et prouver que je dois y rester."


Jan Vertonghen et les Diables comptent aborder la Ligue des Nations "avec sérieux"

"La Ligue des Nations, c'est quelque chose de nouveau. On va l'aborder de manière sérieuse, pour obtenir le meilleur résultat possible", a déclaré Jan Vertonghen mercredi au centre national du football à Tubize. Le joueur de Tottenham a évoqué la nouvelle compétition continentale que les Diables Rouges débuteront le mardi 11 septembre à Reykjavik contre l'Islande. "Elle n'a pas encore l'importance d'un Euro ou d'une Coupe du monde mais on compte bien débuter la compétition avec l'ambition d'être dans les meilleurs", a assuré Vertonghen en conférence de presse.

Le Belge de 31 ans a aussi abordé la suite de sa carrière en club: "J'ai encore un an de contrat mais je pense que le club va lever l'option pour une année supplémentaire. On verra bien ce qu'il va se passer".

En huitième de finale de la dernière Coupe du monde en Russie, il avait marqué un but improbable de la tête contre le Japon, permettant à la Belgique de réduire l'écart. "Je voulais remettre le ballon dans le paquet et puis il a fini dans les filets", se souvient le défenseur en riant. "J'étais content mais davantage soulagé de pouvoir relancer le match."

Jan Vertonghen, international depuis juin 2007, est le Diable Rouge le plus "capé" de l'histoire avec 108 caps en 113 sélections. "Tant que mon physique me le permettra, je viendrai en équipe nationale", a-t-il assuré.

La Belgique de Roberto Martinez prépare à Tubize le match amical en Écosse (vendredi à Glasgow) et le premier match de la nouvelle Ligue des Nations (11/09 à Reykjavik).


Revivez la conférence de presse de Timothy Castagne et Jan Vertonghen: