Diables Rouges Samedi à Saint-Pétersbourg, les Diables joueront un match un peu triste mais qu’il serait bon de remporter quand même

La petite finale sera difficile à suivre sans un gros pincement au cœur samedi après-midi, 24 heures avant la vraie apothéose du tournoi russe. Mais il y a quand même de bonnes raisons de jouer cette consolation à fond. Et on ne parle même pas des deux buts à mettre pour vous faire rembourser votre télé.

(...)