Van Buyten: "Klinsmann m’a demandé de continuer"

Interview > C. F. Publié le - Mis à jour le

Diables Rouges Diables et adversaires sont unanimes : Daniel Van Buyten ne peut pas mettre fin à sa carrière en si bonne forme.

Cela fait un peu plus de cinq ans qu’il a quitté le Bayern Munich, mais c’est vers son ancien joueur que Jürgen Klinsmann s’est dirigé après la qualification belge mardi à Salvador. Le sélectionneur des États-Unis est allé taper dans le dos du défenseur avant de lui adresser un message qui semblait visiblement toucher notre compatriote. Tout cela s’est fini par un grand éclat de rire sur la pelouse avant la rentrée aux vestiaires.

Daniel Van Buyten, que vous a donc raconté Jürgen Klinsmann ?

"Il est venu me dire qu’il m’avait trouvé extraordinaire. Il m’a aussi dit que je devais profiter de ces moments, mais m’a avoué qu’il ne comprendrait pas bien que j’arrête ma carrière après le Mondial. Je dois encore continuer vu ma forme, m’a-t-il conseillé."

Et qu’avez-vous répondu ?

"Que je prenais le temps de réfléchir. J’ai dit avant le tournoi que j’allais peut-être arrêter, mais rien n’est encore fixé. Après la Coupe du Monde, je prendrai du repos et j’en profiterai pour discuter avec ma famille. On décidera ensemble de mon avenir."

On a l’impression que vous-même avez envie de poursuivre l’aventure ?

"Je ne vais pas cacher que je prends énormément de plaisir. Je me sens en superforme mais je ne vois pas plus loin que le prochain match pour le moment."

Vous êtes le seul joueur de champ chez les Diables à avoir joué les 390 minutes dans ce tournoi alors que tout le monde vous voyait remplaçant.

"J’ai toujours eu une grosse qualité dans ma carrière : la confiance en moi. Je suis venu au Brésil sans rien réclamer mais avec l’idée de jouer. Et là, j’ai encore envie d’être sur le terrain."

À 36 ans, l’enchaînement aussi rapide des matches n’est-il pas difficile à gérer ?

"Non car je me connais bien. J’écoute mon corps. Je respecte, par exemple, beaucoup les temps de repos. Je fais vraiment gaffe à tout pour être au top. Et c’est le cas pour le moment. Je me sens vraiment bien."

Publicité clickBoxBanner