Diables Rouges Thomas Vermaelen n’a pas pu quitter le Barça cet été. Résultat : 0 minute de jeu.

Envoyé face à la presse mercredi, Thomas Vermaelen n’avait visiblement pas envie d’être là. Et on peut le comprendre : avec zéro minute de jeu pour le FC Barcelone (une seule apparition sur une feuille de match, contre Eibar), il connaît un début de saison particulièrement difficile.

Malgré l’intérêt de nombreux clubs cet été (dont Anderlecht), il n’a pas été autorisé à quitter le Barça.

"Les dirigeants m’ont dit qu’il fallait quatre défenseurs centraux. Je n’avais pas d’autre choix que de rester. Des clubs ont tenté jusqu’au dernier jour, comme Everton, mais c’était impossible. Je n’ai même jamais pu négocier."

Il y avait bien une solution à la Neymar : qu’un club paie sa clause libératoire comme le PSG l’a fait en claquant 222 millions pour le Brésilien. "Malheureusement, ma clause est très chère (NdlR : 80 millions). Qui allait payer ça ?"

Aujourd’hui, il n’est que le quatrième choix de Valverde, derrière Piqué, Umtiti et Mascherano.

Une situation qui pourrait lui coûter sa place à la Coupe du Monde. "Le sélectionneur a dit que le manque de temps de jeu n’était pas encore trop grave en ce moment mais qu’il en tiendrait compte à partir du mois de mars, quand on sera vraiment proche du tournoi. Qui peut dire si je ne jouerai toujours pas à ce moment-là ? Ou si je ne serai pas parti au mercato de janvier ?"

En attendant, Vermaelen tente de garder la forme comme il peut. "Je fais des exercices en plus des entraînements mais je dois aussi veiller à ne pas en faire trop. J’aimerais jouer avec la réserve mais ce n’est pas possible en Espagne vu que l’équipe B joue aussi dans les divisions nationales. C’est dommage mais je me console en me disant que j’affronte de très grands joueurs tous les jours. Le rythme est élevé aux entraînements."

Pas suffisant en tout cas pour jouer les deux matchs, en Bosnie puis contre Chypre. "Thomas ne jouera qu’un des deux matchs", a prévenu Roberto Martinez.

"Vu sa situation, ce ne serait pas malin qu’il joue deux matchs en quatre jours."