Diables Rouges Thomas Vermaelen et Simon Mignolet se sont présentés devant la presse ce lundi pour aborder la suite de la préparation et la sélection établie par Roberto Martinez.

Vermaelen est confiant pour le Mondial, mais les chances de jouer avant "sont minimes"

Thomas Vermaelen ne s'est toujours pas entraîné avec le groupe depuis le début de la préparation des Diables Rouges au Mondial 2018. Le défenseur du FC Barcelone se remet d'une blessure à la cuisse. "Je travaille à la salle de sport. Je suis confiant concernant la Coupe du monde, mais mes chances de jouer avant sont minimes, nous ne voulons pas prendre de risque", a confié Vermaelen lundi à Tubize.

Vermaelen s'est blessé à la cuisse avec son club, le FC Barcelone, à la mi-mai. Depuis le début de la préparation, il travaille de manière individuelle. "Je travaille à la salle de sport et je me suis déjà remis à courir", a expliqué Vermaelen. "Cela se passe bien pour l'instant, je suis confiant, mais nous ne voulons prendre aucun risque en vue du Mondial. Je déciderai avec le staff médical si je joue lors des amicaux qui restent. Mais je pense que les chances sont minimes. Ce qui compte c'est d'être fit pour le Mondial."

Vermaelen se retrouve dans une situation semblable à celle de 2016 lorsqu'il n'avait pas beaucoup joué durant la saison en raison de blessures. A l'Euro, en France, il avait été l'un des meilleurs Diables Rouges. "Cela me donne en effet confiance", a reconnu Vermaelen. "C'est vrai, cette préparation n'est pas idéale, mais je sens que je suis sur le bon chemin."

Un autre défenseur, Vincent Kompany, est sorti samedi après avoir senti une douleur à l'aine. "Vincent est très important pour nous. C'est un vrai leader. C'était difficile de le voir sortir. Nous devons attendre avant de tirer les conclusions. Je sais qu'il est capable de revenir dans les temps."

Les doutes concernant l'état physique de Vermaelen et Kompany ont poussé Roberto Martinez a garder Laurent Ciman dans la sélection en tant que 'joker médical'. "Je n'ai pas encore parlé avec Laurent. Je comprends que sa situation n'est pas simple, mais il a assez d'expérience pour gérer cela."

Vermaelen a observé depuis les tribunes le partage 0-0 des Diables Rogues contre le Portugal samedi. "Il y a des points positifs. Nous avions très bien commencé, avec une bonne intensité. Nous n'avons pas encaissé, ce qui n'est pas toujours arrivé par le passé. Le Portugal était bien organisé. Nous avons de la créativité, mais ça n'a pas marché samedi."


Mignolet a confiance en Vincent Kompany: "il a tout pour être prêt pour le Mondial"

Simon Mignolet a rejoint les Diables Rouges après avoir profité d'une semaine de congé supplémentaire en raison de la finale de la Ligue des Champions, perdue par son club, Liverpool. "Vincent Kompany a tout ce qu'il faut pour être prêt pour la Coupe du monde", a déclaré le gardien lundi à Tubize.

Le portier est arrivé dimanche Tubize. Lundi, il a participé à son premier entraînement collectif, qui s'est déroulé peu après l'annonce par Roberto Martinez de la liste des 23 joueurs (plus Laurent Ciman comme 'joker médical') sélectionnés pour le Mondial. Matz Sels, Christian Kabasele, Jordan Lukaku et Christian Benteke ont été écartés de la liste finale. "Ce n'est certainement pas chouette pour eux. Mais les gars qui ont dû partir du groupe seront quand même avec nous à distance", a expliqué Mignolet.

La grosse interrogation dans le camp belge concerne à présent l'état physique de Vincent Kompany, sorti samedi contre le Portugal après avoir senti une douleur à l'aine. "On n'en discute pas beaucoup dans le vestiaire", a déclaré le gardien. "J'ai confiance en lui et dans le staff médical. Son Mondial dépendra de la guérison de sa blessure mais Laurent Ciman est là au cas où. Je suis sûr que Vincent a tout ce qu'il faut pour être prêt pour la Coupe du monde. Il faut le laisser se soigner."

Mercredi, la Belgique affrontera l'Egypte en amical. Le gardien égyptien Essam El-Hadary est âgé de 45 ans. "J'ai beaucoup de respect pour cela, pour la manière dont il a géré sa carrière. Etre encore le N.1 de l'équipe nationale à cet âge, c'est fort. J'espère aussi pouvoir avoir une longue - peut-être pas aussi longue - carrière, chapeau à lui", a conclu Mignolet.

© Belga