Diables Rouges

"Je suis crevé mais c’est incroyable ce qu’on vient de faire contre le favori du tournoi."

Jan Vertonghen était soulagé et fier du niveau de jeu. La tactique était bien en place et, pourtant, "nous n’avons jamais joué comme ça. Et nous n’avons travaillé ça que peu de temps à l’entraînement hier. Ça a duré un¼ quart d’heure et nous avons eu des meetings à ce sujet. Nous avons beaucoup parlé de cela entre nous. On devait juste y croire."

Lui qui fait partie des cadres de cette génération dorée est soulagé d’arriver à égaler la génération de 1986. "On a mérité d’être là. On aurait pu être une génération perdue mais ce n’est pas le cas. Nous avons bien plus cru en nos chances que face au pays de Galles. On a donné notre vie. Parfois, on se disait qu’on était limite mais le VAR a penché en notre faveur."