Wilmots : "Kompany reste incertain"

Rédaction en ligne, avec D.D.M. et Belga Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Diables Rouges

Les Diables Rouges se sont entrainés une dernière fois à Mogi das Cruzes ce matin avant de prendre leur avion pour Salvador ce soir. Entre les deux, il a fait le point avec les journalistes.

Sur les blessés, notamment. En commençant par le capitaine Vincent Kompany, ménagé face à la Corée du Sud à cause d'une blessure à l'aine et dont l'état suscite l'inquiétude des suiveurs depuis plusieurs jours: "Kompany va mieux. On espère qu'il pourra s'entrainer lundi, mais ça reste un point d'interrogation quant à sa participation au match. Il faut qu'il soit à 100%. Dans le cas contraire, j'ai d'autres solutions. Il ne faut pas seulement penser à ce match, mais aussi à long terme. On prendra la meilleure décision."

Dembélé et Fellaini sont également passés par la case infirmerie ces dernières heures. "Pour eux, ça devrait aller" a déclaré le sélectionneur, qui précise que dans les deux cas, "c'est un coup sur le mollet." Quant à Thomas Vermaelen, Wilmots explique qu'il "va mieux, mais on doit encore attendre."


"Soit tu passes, soit tu rentres à la maison"

Le sélectionneur des Diables a également évoqué le huitième de finale à venir face aux États-Unis: "Moi, j'aurai plus de stress que lors de la phase de poules parce qu'ici, tu n'as pas droit à l'erreur. Soit tu passes, soit tu rentres à la maison." À nouveau, il ne sera donc pas question de faire dans la dentelle et le raffinement face aux States. Wilmots l'explique le plus simplement du monde: "Si je dois choisir entre faire le spectacle et être éliminé ou gagner 1-0 et aller au bout, je prends la deuxième option."

Face à une équipe qui s'annonce une nouvelle fois difficile à manœuvrer, le rôle d'Eden Hazard pourrait être déterminant. "Il veut être plus décisif. J'attends de le voir s'imposer, parce qu'il peut nous apporter énormément. Mais en aura-t-il la possibilité? Il faut voir quelle sera l'approche des Américains..." Quant à savoir si Marc Wilmots surprendra Jurgen Klinsmann au coup d'envoi, Coach Willy répond qu'il "ne cherche pas à faire des surprises avec le onze de base, mais à mettre la meilleure équipe possible, en ayant des plans pour réagir si nécessaire." Difficile, donc, de lire dans les cartes du sélectionneur, et de savoir qui de Lukaku ou d'Origi sera aligné à la pointe du dispositif diabolique au coup d'envoi: "Origi ne me surprend pas, mais je compte encore sur Romelu."

Et si, finalement, tout cela se jouait aux tirs au but? "J'ai dans ma sélection sept joueurs qui peuvent parfaitement donner un penalty. Je pense à des gars comme Dries Mertens, Eden Hazard et Kevin Mirallas. Espérons qu'on n'arrivera pas aux tirs au but, mais j'ai ma liste de cinq tireurs dans la tête."


Mertens: "J'attends une rencontre difficile et fermée contre les Etats-Unis"

"J'attends une rencontre difficile et fermée contre les Etats-Unis", a estimé Dries Mertens, dimanche après l'entraînement des Diables Rouges, à propos du huitième de finale mardi à Salvador. Mertens a joué dans les trois premières rencontres de la Belgique et a notamment inscrit le but de la victoire contre l'Algérie le 17 juin à Belo Horizonte.

"Sur base de ce que j'ai montré en phase de groupes, je m'attends à débuter aussi contre les Etats-Unis. Premiers de notre groupe nous rencontrons les USA et nous nous sentons obligés de gagner. Autrement, je considérerais que notre Mondial ne serait pas réussi", a-t-il même ajouté.

L'ailier de Naples a été cité comme un des tireurs de penalty possibles des Diables Rouges (s'il faut en arriver jusque-là). "Je tirerai volontiers un penalty, mais j'espère que cela n'ira pas jusque-là. J'espère que nous marquerons aussi vite que possible. Je suis désireux et prêt à marquer, mais si nous nous qualifions avec un but à la dernière minute, je serai aussi super content".

Mertens a évoqué Romelu Lukaku, dont les prestations contre l'Algérie et la Russie ont déçu. "Le meilleur Romelu doit encore arriver. Il a besoin d'espaces qu'il n'a pas eu lors des deux premiers matchs. Je suis certain qu'il va encore marquer des buts importants dans ce Mondial."


Mirallas: "Les quarts de finale sont maintenant notre objectif"

"Les Etats-Unis ont une très forte équipe. Personne ne s'attendait à ce qu'ils sortent des poules. Ils ont même rendu la tâche difficile aux Allemands", a estimé Kevin Mirallas à l'avant-veille du huitième de finale contre les Etats-Unis, mardi à Salvador (22h00 belges).

"Leur gardien (Tim Howard) est un de mes équipiers à Everton et un très bon gardien, et leur attaquant (Clint Dempsey) est un joueur excellent."

Mirallas figure parmi les joueurs susceptibles de botter un tir au but pour les Diables. "Une série de tirs au but n'est jamais évidente et la chance de gagner ou perdre est de une sur deux. Celui qui gère le mieux la pression, gagne."

Après le 9 sur 9 et l'adversaire à priori pas le plus redoutable des huitièmes de finale, les Belges sont attendus en quarts de finale. "Notre 9 sur 9 en Coupe du monde est impressionnant, certainement avec une sélection sans expérience en Mondial. J'ai beaucoup de respect pour notre prochain adversaire, mais les quarts de finale sont maintenant notre objectif", a ajouté Mirallas.

Publicité clickBoxBanner