Diables Rouges

Pas d’attaquant de pointe, avec Hazard dans le rôle de… Messi

LONDRES Wembley, un rien avant 19 heures locale. Après lui avoir lancé une injure, Marc Wilmots va trouver Eden Hazard. Les deux hommes s’expliquent, puis sourient. Le Belge le plus cher de l’histoire du football belge (40 millions !) doit être la clé du succès face à l’Angleterre, ce soir.

En effet, Wilmots veut jouer avec le système de Barcelone pour surprendre Roy Hodgson et les 81.000 Anglais : sans pur attaquant de pointe, mais avec Hazard dans le rôle de… Messi. “Appelez mon système comme vous le voulez : du moment qu’il soit efficace”, dit Marc Wilmots.

Tous les regards seront fixés sur Hazard. Wilmots relativise : “Il doit s’amuser, profiter de la liberté que je lui donne, et faire mal aux Anglais avec quelques actions individuelles. Mais surtout : il ne doit pas être sous pression. Il ne doit pas avoir l’impression de devoir montrer quelque chose ici. On ne va pas jouer avec des longs ballons, parce que Fellaini est le seul qui sait gagner un duel aérien face à Terry ou Cahill.”

Sur base du petit match sur l’herbe sainte de Wembley, le reste de l’équipe semble également connu. Mertens évoluera à gauche, l’homme en forme Mirallas à droite, et Dembélé en soutien d’attaque, devant Fellaini et Witsel. En défense, Guillaume Gillet est préféré à Odoi comme arrière droit, et Vertonghen sera arrière gauche.

Gros point d’interrogation : qui sera le partenaire de Vermaelen dans l’axe de la défense : Kompany ou Simons ? Hier, Kompany est resté à l’hôtel. En dix jours, il n’a pas achevé un seul entraînement collectif. “Il veut jouer à 2.000 %, explique Marc Wilmots. Il veut prendre le risque, puisqu’il aura quatre semaines de vacances par après. Il va s’échauffer, et puis on décidera ensemble. Son manque d’entraînements ? Quand on travaille avec Lieven Maesschalck, c’est parfois plus dur qu’un entraînement.”

Avant la séance d’hier, plusieurs joueurs ont pris des photos du stade de Wembley. À son époque, Wilmots n’aurait jamais fait cela. “De un parce que les GSM ne permettaient pas de prendre des photos. De deux parce qu’on n’est pas ici pour faire du tourisme. Mais je ne m’inquiète pas. Ce groupe a une grande faim de montrer quelque chose dans son dernier match de l’année.”

Pour Wilmots, un succès peut lui valoir un contrat comme T1. “Le résultat ne m’intéresse vraiment pas. C’est la manière qui me rend curieux. Je suis le même que quand j’étais T2. La seule chose qui change, c’est que je fais la compo… J’espère surtout que mes joueurs ne vont pas se laisser emporter par l’ambiance. Si quelqu’un chasse seul, on va se jeter dans la gueule du loup. Les Anglais n’attendront que cela pour nous tuer.”

© La Dernière Heure 2012