Diables Rouges

La prochaine fois qu'il montera sur la pelouse, Axel Witsel dépassera, avec 97 apparitions sous le maillot des Diables Rouges, Jan Ceulemans (96 caps) pour devenir seul le deuxième joueur le plus utilisé de l'histoire de l'équipe nationale, seulement devancé par Jan Vertonghen (108). "Je suis super content, j'ai toujours eu l'objectif d'atteindre les 100 sélections, même si je ne me prends pas la tête avec ça", a confié le médian de 29 ans, mardi, à Tubize, où les Diables Rouges se sont retrouvés après le Mondial 2018.

"Cela me fait plaisir de dépasser quelqu'un comme Ceulemans. Le record de Vertonghen, pourquoi pas, mais comme on a presque le même âge, ce sera difficile."

Witsel a été transféré cet été de Tianjin Quanjian au Borussia Dortmund. "Je suis le même joueur, je ne change pas parce que je ne suis plus en Chine mais à Dortmund", a déclaré le médian. "Je ne regrette pas mon passage en Chine. Après la Coupe du monde, j'aurais pu rester là-bas, mais après le tournoi qu'on a vécu, avec autant d'émotions, avec les stades remplis, dans ma tête c'était clair: je voulais revenir en Europe, mais pas n'importe où. J'avais l'ambition d'aller dans club du top."

Le voilà à Dortmund, l'un des ténors de la Bundesliga. "Je n'ai jamais pensé jouer un jour en Allemagne. A partir du moment où j'ai vu que je pouvais aller à Dortmund, je n'ai pas hésité. Le championnat n'est pas facile. C'est costaud, physiquement cela demande beaucoup. Tactiquement, les équipes, de la première à la dernière, sont bien organisées. Après, c'est surtout Dortmund qui me convient. L'équipe veut avoir la possession, repartir proprement de derrière, c'est un style qui me convient.

Axel Witsel n'a pas loupé ses débuts avec son nouveau club. En trois rencontres, il a déjà marqué à deux reprises, une fois en Coupe d'Allemagne pour ses grands débuts avec le Borussia, et une fois en championnat, d'un retourné spectaculaire lors de la première journée contre Leipzig. Il a aussi découvert le fameux mur jaune des supporters du Borussia. "C'est impressionnant. L'ambiance qu'ils mettent me fait penser aux supporters du Standard, mais fois cent, car ils sont 25.000. C'est-à-dire tout le stade du Standard..."

En Ligue des Champions, Dortmund a été versé dans le même groupe que Bruges. "Cela me permet de revenir en Belgique", a souri Witsel. "Je suis content de jouer Monaco, car je vais retrouver mon frère Nacer (Chadli, ndlr). Et l'Atlético, ce n'est pas facile. C'est un groupe serré, tu ne sais pas dire qui va sortir."

Witsel : "A Dortmund, on a un groupe vraiment talentueux mais fort jeune":

Witsel : "On se doit d'essayer de gagner la Nations League":