Witsel : “Vous le lirez dans les journaux”

Michel Dubois Publié le - Mis à jour le

Diables Rouges

Axel Witsel ne veut toujours rien dévoiler sur un avenir… qui l’éloignera du Portugal

BRUXELLES Le Real, le Milan AC, la Roma, le PSG ?

Axel Witsel ne lâchera rien, même incidemment : “Je n’ai pas envie de parler de cela. Ma tête est à Benfica, où je dois encore honorer quatre ans de contrat. Quand j’étais Standardman, chaque fin de saison, c’était pareil : on m’annonçait un peu partout. Et je suis resté longtemps à Sclessin...”

On évoque Chelsea, le quart de finale retour perdu de manière un peu malheureuse à Stamford Bridge : “On méritait de gagner. Sincèrement, je n’aurais jamais cru que Chelsea éliminerait Barcelone. Des regrets ? Non. C’est le passé.”

La désertion de Georges Leekens l’a-t-elle surpris ? “Un peu. Je ne m’y attendais pas. L’important est qu’il n’y ait pas de rupture, que notre élan ne soit pas brisé. Personnellement, je nous verrais bien poursuivre l’aventure avec Marc Wilmots. Nous nous fréquentons depuis pas mal de temps, les Diables et lui. Il nous connaît à la perfection. C’est un avantage.”

Une différence avec Georges Leekens ? “Marc se montre plus dur que son prédécesseur. Plus sévère. Plus près de nous, aussi. Sur le terrain et en dehors, il est tout le temps derrière nous, pour nous booster, nous maintenir en éveil. Nous avons sans doute besoin d’un tel aiguillon permanent.”

On en revient aux questions plus convenues. Les réponses sont fermes, assurées mais ne dénotent pas dans l’atmosphère allègre ambiante.

“Il ne faut rien changer. Le même groupe élargi, dont tous les membres se retrouvent toujours avec le même plaisir, doit persévérer dans la même ambiance exaltante de travail. Il doit continuer de baigner dans le même état d’esprit très motivant. Il doit poursuivre le même objectif : la qualification, enfin, pour un grand tournoi.”

Axel Witsel ne veut pas snober le Monténégro : “La préparatio n pour le Mondial commence ici. Nous jouons chez nous. Nous devons proposer du beau jeu et offrir la victoire à nos supporters. Ma position sur le terrain importe peu. Je peux jouer partout : à gauche, à droite, au milieu.”

Au fait, Axel Witsel, quand annoncerez-vous votre départ ? “Vous le lirez dans les journaux” .

Il ne s’est pas laissé piéger.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner