Anderlecht

L’attaquant argentin de 22 ans est en pole pour signer au Sporting. Il est costaud et très rapide

Boussoufa: “J’ai plus de chances de rester”

ANDERLECHT Son nom, Pablo Chavarria, ne vous dira sans doute pas grand-chose. C’est pourtant lui qui est en pole pour devenir le premier transfert anderlechtois de l’entresaison.

Herman Van Holsbeeck est en ce moment en Argentine pour poursuivre les discussions avec son club, Belgrano Cordoba, auquel le Sporting avait déjà acheté Matias Suarez il y a deux ans. Dans ce pays, les négociations ne sont jamais faciles, car les joueurs appartiennent généralement à plusieurs propriétaires. Elles sont d’autant plus délicates cette fois vu les problèmes financiers de Belgrano, mis sous tutelle.

Aucun accord ne devrait être trouvé ce week-end et Herman Van Holsbeeck ne rentrera pas en Belgique avec un transfert dans les valises. Mais le tout est en bonne voie…

Quel est le profil du possible premier transfert des champions en titre ? Pablo Chavarria est un attaquant de 22 ans, (1 m 82) qui joue depuis deux ans en équipe première, en D2 argentine. Il va très vite et possède un bon dribble, notamment sur les crochets courts. Ce n’est pas vraiment un renard des surfaces : il n’a marqué que onze buts en 61 matches en deux ans. Le jeu de tête ne fait pas partie de ses points forts.

Alors que son ex-équipier Matias Suarez est meilleur en décrochage ou sur le flanc, Chavarria est un vrai avant attaquant de profondeur, utile en 4-3-3 comme en 4-4-2. Un profil qui manquait à Anderlecht depuis le départ de Mémé Tchite…

Fort mobile, Chava est aussi très costaud physiquement. Solide dans ses duels, il a un tempérament très combatif. On peut comparer son profil, toutes proportions gardées, à celui de Lisandro.

Le jeune attaquant remplacerait numériquement Frutos dans l’effectif mauve. Vu la blessure de De Sutter, qui ne sera pas rétabli avant le mois d’août, l’Argentin deviendrait, au départ, la doublure de Romelu Lukaku. Mais il aura l’avantage de présenter un profil assez complémentaire avec celui du Diable Rouge…



© La Dernière Heure 2010