Anderlecht Youri Tielemans et Louis Saha ont tenu à mettre la jeunesse de Molenbeek en lumière grâce à l’association Football is my dream

Depuis la vague d’attentats qui a touché Paris et Bruxelles, la commune de Molenbeek fait régulièrement les gros titres de la presse internationale.

Nid présumé de terroristes, l’entité bruxelloise souffre cruellement d’une image déficiente. Pour y remédier, l’association Football is my dream a décidé de mobiliser le monde sportif et, ainsi, de mettre un terme à ces clichés qui pourrissent la vie de la jeunesse locale.

L’ancien attaquant d’Everton, de Fulham et de Manchester United Louis Saha avait ainsi fait le déplacement, comme Youri Tielemans ou encore Pelé Mboyo.

Eric Gerets, malade, n’a pu honorer l’invitation, alors qu’Eden Hazard, que Djibril Cissé et que Marouane Fellaini (qui n’a pas pu venir car Manchester United estimait le voyage trop dangereux) avaient envoyé un message vidéo pour encourager la dizaine de jeunes présents dans les locaux de l’association. "J’ai envie de faire passer un message à la jeunesse de Molenbeek : restez vous-même et restez dans le droit chemin. Vous êtes l’avenir de la Belgique. Croyez en vos rêves et travaillez pour y parvenir", déclarait Youri Tielemans, toujours disponible pour les photos et autographes.

Ces temps difficiles ont même permis à deux rivaux historiques d’unir leurs forces contre le terrorisme. Youri Tielemans a ainsi offert un maillot d’Anderlecht à la bourgmestre de Molenbeek, Françoise Schepmans. "Cela dépasse le sportif. Et d’ailleurs, Anderlecht a manifesté beaucoup de sympathie envers le nouvel RWDM", disait-elle.

"Nous devons montrer que nous sommes tous solidaires et que nous continuons à vivre normalement, tout en étant vigilants quand nous marchons dans la rue", reprenait le médian anderlechtois. "Bruxelles reste une ville magnifique."

Une idée que ne peut que confirmer Louis Saha, lui aussi touché par les tristes événements qui ont touché la capitale belge.

"J’ai beaucoup d’amis chez vous et je suis de temps en te mps les performances d’Anderlecht", racontait-il. "Cette jeunesse de Molenbeek a été touchée de plein fouet par les derniers événements. Ces petits ont du talent, des ambitions, mais ils vont avoir du mal à s’exprimer à cause de stupides clichés. Lors d’un entretien d’embauche, ils partent clairement avec une longueur de retard lorsqu’ils donnent le nom de leur quartier. Ma présence n’est que symbolique, mais j’ai des enfants et j’ai envie qu’ils vivent dans un monde meilleur."

Pour cela, l’ancien attaquant tente d’attirer un maximum de footballeurs afin de braquer les projecteurs sur de tels événements.

"J’espère qu’à l’avenir, des garçons comme Kompany, Hazard, Beckham et Zidane participeront également à de telles réunions."


Saha: "La Belgique peut gagner l’Euro"

Ancien international français, Louis Saha suivra de près le prochain Championnat d’Europe et la sélection belge.

L’ Euro  : "Le classement Fifa n’a rien à voir avec une compétition. L’objectif est d’être bon pendant le tournoi; tout ce qui a été fait avant ne compte pas. Votre équipe devra maîtriser la pression, les petits détails et, surtout, ne pas craquer lorsque ça tournera moins bien pour elle. Pour moi, la Belgique fait partie des équipes qui peuvent gagner l’ Euro  car elle dispose de bons joueurs et d’une vraie philosophie de jeu, basée notamment sur de rapides contre-attaques."

Romelu Lukaku : "C’est un joueur énorme par la taille et le nombre de buts qu’il inscrit. C’est le genre de joueur que j’aime regarder durant un match et s’il parvient à se surpasser mentalement, il a toutes les qualités pour atteindre le top. Ce qui sera important pour la Belgique, c’est que lui et deux autres joueurs soient en pleine forme et capables de planter cinq buts durant le tournoi. Parfois, Cristiano Ronaldo est en moins bonne forme, mais il est toujours là pour marquer ses cinq buts pendant une Coupe du Monde."

Marouane Fellaini : "J’ai joué avec lui à Everton; c’est un gars adorable, un vrai compétiteur qui bosse tout le temps. Il a un style de jeu particulier qui ne correspond peut-être pas à tous les entraîneurs. Ce qui est dommage pour lui, c’est d’être arrivé dans un grand club en pleine phase de transition. Dans ces conditions, il n’est pas toujours aisé de s’exprimer, surtout que sa grande taille attire les regards."