Anderlecht

Le premier des trois matches de la 6e journée du championnat de Belgique de football à l'affiche dimanche a vu Anderlecht et l'Antwerp partager l'enjeu (1-1). Pieter Gerkens a donné l'avance aux Bruxellois (16e) et William Owusu a égalisé pour les Anversois (90e+2). Au classement, Anderlecht (13 points) et l'Antwerp (12) restent 3e et 4e. Deux autres rencontres sont au programme: Cercle de Bruges - La Gantoise, à 18 heures, et Courtrai - Genk, à 20 heures.

Hein Vanhaezebrouck n'est pas un adepte de la rotation mais les absences en défense d'Ognjen Vranjes et de Sebastiaan Bornauw, l'ont obligé à lancer James Lawrence, l'Anglais transféré en semaine, et Andy Najar.

Zakaria Bakkali a également fêté sa première titularisation tandis que Gerkens remplaçait Knowledge Musonda en soutien d'attaque.

Cette option a d'ailleurs été la bonne puisque Gerkens a ouvert la marque de la tête sur un centre parfait d'Alexis Saelemakers (16e, 1-0).

Comme prévu, le match a été viril, d'autant que Laszlo Bolini avait opté pour une formation résolument défensive et très physique avec un entrejeu composé de Faris Haroun, Jelle Van Damme et Sambou Yatabaré.

Cela n'a pas empêché Anderlecht de mettre Sinan Bolat sous pression. Le gardien turc a ainsi joliment détourné au-dessus de sa cage un puissant envoi d'Ivan Santini (7e).

Anderlecht a continué à chercher l'ouverture face à un adversaire nerveux à l'image de son coach envoyé en tribune par l'arbitre Wim Smet (26e).

La première fois que Thomas Didillon a dû intervenir - sans difficulté - c'est sur un centre venu de la droite de Sambou Yatabaré (36e).

Bolat a par contre encore eu chaud quand Gerkens est arrivé une fraction de seconde trop tard sur un service de Santini (45e+1).

Après le repos, l'Antwerp est monté au jeu avec l'intention d'élever le rythme.

Cela ne lui a pas octroyé d'occasions de but alors que Saelemakers en a offert une belle à Santini (53e).

L'attaquant croate se montrait travailleur, tout comme Adrien Trebel et Najar, qui ont permis à Anderlecht de forcer des corners sans toutefois donner de tracas à Bolat.

Mais le gardien anversois a été heureux de voir Gerkens, esseulé, ne pas cadrer un centre de Saelemakers (75e).

Le premier remplacement est venu de l'Antwerp où Lior Refaelov, à peine arrivé du Club Bruges, a remplacé le transparent Geoffry Hairemans (78e). Vanhaezebrouck a fait de même en lançant Bubacarr Sanneh, transféré vendredi, à la place de Saelemaekers (82e).

L'entraîneur anderlechois a continué à renforcer sa défense en sortant Landry Dimata pour Dennis Appiah.

Mal lui en a pris puisque sur un centre de Rafealov, Owusu s'est retrouvé seul devant Didillon (90e+2, 1-1).

Les réactions:

Hein Vanhaezebrouck : Je vais commencer par ce qui s'est bien déroulé aujourd'hui. On a vraiment fait une très bonne première demi heure. Après l'interruption pour blessure de Bolat c'est devenu plus lent. A la pause, j'ai dit dans le vestiaire qu'il fallait redémarrer le moteur. Malheureusement, on a pas vraiment réussi. On était bien en place aujourd'hui, c'est dommage de ne pas avoir réussi à garder le zéro. On a trois grosses possibilités de passer encore plus devant mais c'est dommage de ne pas les avoir mises au fond.

Alexis Saelemaekers : En première mi-temps, on a dominé et je pense qu'on était supérieur. En seconde, ils ont commencé à pousser et on a subi. On a beaucoup donné en première mi-temps pour marquer ce premier goal. On savait qu'ils allaient jouer défensivement. En deuxième, on s'est replié pour essayer de bien défendre. On a pas grand chose à se reprocher parce qu'on a vraiment tout donné. Ils ont réussi à marquer ce goal, c'est dommage mais c'est comme cela.

Bakkali : On a un peu relâché en deuxième mi-temps. Aujourd'hui on doit toujours gagner le match surtout à la maison. Physiquement je suis pas encore à 100% mais c'est vraiment de mieux en mieux. Le plus important est d'être décisif et c'est ce que je vais essayer d'apporter. Si je suis décisif, je serai titulaire à l'avenir.

Rafaelov : On va profiter de ces deux semaines de trêve pour se remettre à fond et travailler. On doit essayer de revenir plus fort. On a une chouette équipe avec du fighting spirit, on m'a directement accepté ici et je suis vraiment très heureux. 

Wim De Decker : Il y a une grande différence entre ces deux mi temps On a eu trop de respect pour cette équipe d'Anderlecht en première. Ensuite on a osé prendre un peu plus de risques. On était l'équipe la plus forte en seconde mi-temps en ayant les plus grosses occasions. On a réussi à resserrer les espaces et c'est un match nul mérité.

Les compos:


Suivez la rencontre en direct commenté: