Anderlecht La première décision drastique de René Weiler: 8 joueurs écartés du noyau A.

Mauvaise nouvelle pour Anthony Vanden Borre : ses dix premiers jours d’entraînement et son match à Audenarde n’ont pas suffi pour convaincre le nouveau coach, René Weiler, de ses capacités. Après l’entraînement d’hier, Weiler a décidé de le remettre dans le noyau B.

Sept autres joueurs sont dans la même situation que Vanden Borre. Et il ne s’agit pas de n’importe qui. Surtout les noms de Bastien (auteur d’une très bonne saison à Avellino et même cité à Liverpool), de Conte (qui est international A en Guinée) et de Leya Iseka (qui sort d’une grave blessure au genou mais qui était un des buteurs qui devaient faire oublier Okaka) sont surprenants.

Les autres joueurs écartés sont l’arrière droit brésilien Galhardo (cela signifie la fin pour lui à Anderlecht), les jeunes Kawaya et de Medina et l’Espagnol Vico.

Weiler veut surtout poursuivre la préparation avec des garçons qui sont physiquement prêts pour jouer les préliminaires de la Ligue des Champions à la fin du mois de juillet.

Cette fois-ci, l’éviction de VdB n’a donc rien à voir avec son comportement ou avec l’un ou l’autre incident. Weiler a tout simplement jugé sur base de ce qu’il a vu sur le terrain. Vanden Borre a comme excuse valable qu’il manque de rythme suite à la saison passée dans le noyau B. Il ne compte pas directement se chercher de nouveau club.

La décision de Weiler est une mauvaise nouvelle pour les supporters, qui se réjouissaient de voir leur clubman retrouver sa place dans l’équipe, mais Weiler ne tient pas compte de sentiments.

Après le match à Audenarde, le Suisse a d’ailleurs annoncé que des renforts étaient impératifs.