Anderlecht Besnik Hasi - auteur de l’incroyable comeback lors des playoffs d’il y a quatre ans - ne croit pas à un nouveau miracle

Voilà bientôt sept mois que Besnik Hasi est au chômage, après avoir reçu son C4 de l’Olympiacos, mais l’ancien entraîneur d’Anderlecht a retrouvé le sourire. "Vous m’excuserez, mais j’ai le rhume des foins", dit-il, avant de se moucher une première fois. "Je suis bien arrangé, à cause de tous ces bouleaux dans ma rue. Ce sont les journalistes qui les ont plantés pour m’embêter ?"

Hasi voyage souvent, surtout pour voir des matches ("via Mario Innaurato, mon ex-entraîneur physique qui est maintenant à Séville, je vais bientôt voir Séville - Real Madrid, mon club préféré"). Mais il suit également de près le championnat belge. Ce samedi, il suivra Genk - Anderlecht - ses deux ex-clubs - devant sa télé.

(...)