Anderlecht Les Mauves ont du mal à marquer depuis le début des playoffs.

Un seul petit but par match depuis le début des playoffs. C’est vraiment très peu pour une équipe comme Anderlecht qui, d’habitude, se rapproche du double. "On rate trop d’occasions", pointait Matz Sels mercredi soir. "Si nous concrétisons nos occasions, nous pourrons réclamer mieux. Contre le Standard, on pouvait faire un nul sans problème."

Le gardien du RSCA pointait "six grosses possibilités" qui auraient pu (ou dû) se transformer en but. En revoyant les images, nous avons retrouvé cinq phases qu’on peut sans problème qualifier d’occasions cinq étoiles.

Les opportunités s’étalent des premières secondes, avec un face-à-face avec Guillermo Ochoa complètement loupé par Ryota Morioka qui place sur le portier alors que le but était totalement ouvert, aux dernières avec la tête complètement loupée au petit rectangle de Silvère Ganvoula.

Le Congolais et le Japonais ont également bénéficié de deux autres occasions qui auraient pu permetre aux Mauves de recoller au score (à 2-2 pour la première et 1-1 pour la seconde). Ganvoula a toutefois oublié de placer le ballon. Morioka, lui, a préféré dribbler alors que le portier du Standard était hors position.

Alexandru Chipciu s’est, lui aussi, emmêlé les pinceaux en lançant son pied droit en avant au lieu de reprendre du gauche un centre de Massimo Bruno.

Les Mauves n’étaient déjà pas adroits depuis quelques matchs, mais de toute évidence, ils ont atteint un pic, mercredi à Sclessin face au Standard.