Anderlecht Un accord, verbal ou écrit, pourrait être passé avec le joueur.

Les boules ont rendu leur verdict. Anderlecht n’affrontera pas le Steaua Bucarest en Ligue des Champions. Alexandru Chipciu (27 ans) peut donc arriver à Anderlecht. Le tirage au sort, justement. C’est lors de cet événement que la direction anderlechtoise a croisé celle du club de Bucarest. Le rendez-vous était prévu mais dépendait du tirage. Les clubs ont peaufiné les détails du deal qui porte sur une indemnité de 3,5 millions bonus (250.000 euros en cas et titre et idem en cas de qualification pour les poules de la C1) inclus.

Le joueur et son agent attendaient, eux, le feu vert du président du Steaua pour filer en Belgique dès ce samedi matin. Ils y négocieront le contrat de l’international roumain qui gagnait un peu moins de 500.0000 euros par an, ce qui faisait de lui l’homme le mieux payé non pas du football roumain mais de tout le pays.

Un accord, verbal voire écrit, devrait être trouvé en journée et officialisé par les deux clubs lundi. Le profil du Roumain convient parfaitement à ce que désire le coach suisse.

"Il peut jouer à toutes les positions derrière l’attaquant", nous expliquait René Weiler.

Chipciu est un ailier qui se projette vers l’avant et qui possède de grosses qualités physiques et une frappe tellement puissante qu’il a, plus jeune, cassé une machine supposée calculer la vitesse de son tir. Même une énorme blessure au genou encourue il y a cinq ans n’a pas su venir à bout de ce fan absolu d’Adrian Ilie dont il porte le numéro 11 (qui est justement libre au RSCA).

Le Roumain possède, à l’instar des autres arrivants comme Sébastien De Maio ou Sofiane Hanni, une certaine expérience du haut niveau. Avec ses 23 sélections avec la Roumanie, dont certaines à l’Euro 2016, et ses 226 matches (dont plus de 30 sur la scène européenne) en club, il va apporter du vécu au jeune groupe mauve.