Anderlecht Le président a subtilement critiqué Van Holsbeeck après la défaite à Genk.

Juste après la rencontre, Marc Coucke a tweeté. Comme il l’avait fait quatre jours plus tôt à Sclessin, il a félicité son adversaire du jour. Mais, cette fois, il a aussi ajouté une pique envers l’ancienne direction : "Ce que l’on craignait le 31 janvier à minuit… Mais avec nos moyens, on va tout donner pour les cinq derniers matches."

Le noyau trop court numériquement d’Anderlecht n’a pas pu digérer l’enchaînement de trois matches en six jours. La conséquence d’un mercato hivernal loupé. "Genk et le Standard n’ont pas beaucoup d’absents et ont fait des transferts importants au mercato d’hiver. Nous avions le projet d’amener cinq à six renforts en janvier, mais ces joueurs ne sont pas venus pour les raisons que l’on connaît", regrettait Vanhaezebrouck.

Avec un 6/15 au premier tour des playoffs, le Sporting a enterré ses rêves secrets de titre. Et craint même maintenant pour la deuxième place. "On joue mieux qu’en phase classique mais il faudra encore beaucoup de points pour assurer cette deuxième place", calculait le coach.

Bonne nouvelle quand même pour lui : lors des huit premières éditions des playoffs, Anderlecht a quasiment toujours pris plus de points au second tour de ce mini-championnat qu’au premier (six fois sur huit).