Anderlecht

ANDERLECHT Ce lundi, le responsable de la communication anderlechtoise, David Steegen, présente son livre Elke dag een wonder (Tous les jours un miracle), dans lequel il raconte plusieurs anecdotes sur ses neuf saisons à Anderlecht. 

D’ici peu, il devrait recevoir une nouvelle fonction au sein du club. Le livre, uniquement disponible en néerlandais, contient plusieurs passages intéressants.

Il raconte entre autre la rencontre entre Wasilewski et Witsel lors du match Zenit - Anderlecht en 2012, trois ans après la fracture du Polonais suite au tacle du Standardman. "Nous avons dû convaincre Wasilewski d’accepter de serrer la main de Witsel avant le match. […] Après le match, Nicolas Lombaerts avait organisé une fête dans le bâtiment du sponsor Gazprom. Wasilewski faisait partie de la délégation anderlechtoise, avec De Sutter, Deschacht, Gillet et d’autres. Dans l’ascenseur, j’ai appris que Witsel serait également présent avec son père. Wasyl a directement voulu rentrer à l’hôtel. On l’a retenu. Après dix minutes - le temps de prendre un dessert - Wasyl s’est levé et est rentré. Tous les Anderlechtois ont suivi. J’ai croisé Witsel dans les toilettes. Il m’a dit qu’il était content que la page était tournée… Je n’ai pas répondu…"