Anderlecht Leander Dendoncker - l’homme aux 100 matches - vise cinq ou six buts.

Leander Dendoncker avait toutes les raisons d’être euphorique. Mais en tant que vrai Flandrien, le milieu du terrain d’Anderlecht restait très modeste après son match et ses deux buts d’hier.

Leander, cela doit être formidable de marquer deux fois lors de son 100e match.

"C’est chouette, mais ces 100 matches, cela ne me fait pas grand-chose."

Pourtant, à 21 ans, c’est assez unique de totaliser 100 matches. Vous allez rattraper les 567 de Deschacht ?

"Je ne sais pas... (Rires) Honnêtement, j’ignorais que j’en avais déjà 100. Je ne savais vraiment pas combien j’en avais. C’est un ami qui m’a fait savoir qu’on en parlait dans le journal. Il m’a envoyé une photo de l’article."

Quel est votre plus beau souvenir en 100 matches ?

"Les partages à Dortmund et à Arsenal. Et le 1-4 à Bruges de la saison passée. Mon tout premier match de championnat, c’était ma montée au jeu en août 2014 à Ostende…"

Parlons de vos buts.

"Je suis enfin parvenu à marquer ! Je m’étais fixé un objectif de cinq ou six buts cette saison. J’ai dû attendre trop longtemps avant de marquer."

Pourtant, vous avez un tir foudroyant.

"Oui, mais je fais aussi du boulot dans l’ombre; cela ne se voit pas. Ce n’est pas toujours évident de se présenter devant le but adverse."

Vous l’aviez fait contre Bruges, la semaine passée.

"Oui, à plusieurs reprises. Mais je n’ai pas réussi à cadrer mes tentatives. L’entraîneur m’a dit que je devais continuer à infiltrer de la même manière. Ces deux buts sont donc une belle récompense."

Vous savez que vous n’avez donné que deux assists en cent matches ?

"Oui; c’est beaucoup trop peu. Je vais essayer d’améliorer mes statistiques. Mais je me concentre surtout sur ma tâche principale; c’est la récupération des ballons."

Anderlecht est-il lancé, Leander ?

"J’espère bien. Cela fait quand même quelques matches que notre organisation est bonne. Eupen n’est pas une aussi mauvaise équipe que ça. Elle essaie de récupérer le ballon très haut et de jouer au foot."