Anderlecht Le duo Dimata - Santini a d’emblée frappé fort : "On est complémentaires".

Ce serait prématuré de cataloguer la paire d’attaque Santini - Dimata de duo de rêve, mais les nouveaux attaquants ont réussi leur premier test. Contre une très faible défense de Courtrai, Santini a inscrit trois buts et Dimata un. "Nous sommes très complémentaires", disaient-ils tous les deux. "Et on va encore devenir meilleurs."

Le hasard veut que Santini et Dimata fussent en même temps au Standard. Dimata : "Je m’entraînais avec lui. Mais les matches, je devais les jouer avec les Espoirs. Santini et des autres joueurs de l’équipe A venaient voir mes matches et demandaient que je puisse jouer avec les A. Mais il y avait toujours une raison - administrative ou autre - pour le refuser."

La suite est connue : Dimata a été transféré pour 500.000 euros à Ostende, qui l’a vendu pour 11,5 millions à Wolfsbourg. En Bundesliga, il a commencé neuf matches mais n’a pas marqué un but. Maintenant, il est déjà à un but après une journée.

"Je suis un attaquant, je veux donc marquer beaucoup. Oui, j’ai un nombre en tête, mais je le garde pour moi (rires). J’espère déjà marquer contre Ostende, la semaine prochaine. Ce sera un match très bizarre pour moi, mais je n’aurai pas pitié d’eux."

Tout comme Santini face à ses anciennes couleurs de Courtrai.

"C’était bizarre de ne pas célébrer mes buts, parce que c’était le meilleur sentiment de ma vie. C’est un rêve de marquer trois fois dans son premier match. Cela ne m’étonne pas que ce soit sur ce terrain de Courtrai. C’est mon terrain, c’est ma maison j’y ai marqué trois triplés et un quadruplé. J’ai eu trois occasions et je les ai converties toutes les trois. S’ils continuent à me donner de tels centres, cela promet…"

Avec ses 29 ans, Santini est déjà le papy de l’équipe. Dans le groupe, seul Boeckx est plus âgé.

"Cela fait bizarre d’être le plus vieux. Le seul truc positif, c’est que je ne suis jamais le premier à devoir chasser le ballon quand on fait le jeu du toro (rires)."