Anderlecht

Grâce à Gillet et Legear, les Mauves peuvent partir en vacances l'esprit serein


ANDERLECHT Le Sporting a justifié son titre de champion d'automne hier soir. Les Mauves ont joué de façon très appliquée pour remporter face à Genk une victoire tout à fait méritée.

Ariël Jacobs, ennuyé par de nombreux forfaits, avait aligné une équipe inédite : Rnic, Bulykin et Chatelle recevaient ainsi leurs chances. Dans une première période rythmée mais plutôt fermée, Anderlecht mit un quart d'heure pour inquiéter Bailly. D'abord par Bulykin, qui pivota pour emmener le ballon mais manqua sa reprise, puis par Gillet : sur un centre de Boussoufa, le Liégeois plaça sa reprise de la tête, qui semblait pourtant facile, hors cadre.

Un coup franc dangereux de Biglia plus tard, Gillet se racheta : il décocha des vingt mètres une frappe sèche et bondissante sur laquelle Bailly ne pouvait rien faire (1-0).

Lancé, le Sporting jouait bien, surtout dans la circulation de balle, mais peinait pour se créer de réelles opportunités. Il fallut attendre le début de la seconde période : par trois fois, Jan Polak manqua sa frappe.

Et Genk , dans tout ça ? Les Limbourgeois ont un peu mis le nez à la fenêtre en seconde période avec l'un ou l'autre tir à distance, mais sans jamais faire trembler Schollen.

Voyant l'incapacité de Bulykin à peser sur la défense du Racing, Jacobs décida de faire entrer en pointe le jeune Brésilien Kanu, qui a fait voir de belles choses. De son côté, Van Geneugden fit entrer un 4e attaquant, Bosnjak.

Les efforts limbourgeois étaient vains et le Sporting doubla finalement la marque dans les arrêts de jeu : Kanu servit Legear qui n'avait plus qu'à pousser au fond.

Anderlecht, lui, passera des fêtes tranquilles, avec une place de leader plutôt rare dans le passé à cette période de l'année... Le Sporting, qui a momentanément sept points d'avance, profite aussi de ce succès pour mettre la pression sur Bruges et le Standard.

Anderlecht - Genk 2-0

Anderlecht : Schollen; Rnic, Juhasz, Kruiswijk, Deschacht; Gillet, Biglia, Polak; Chatelle (75e Legear), Bulykin (70e Kanu), Boussoufa (90e+2 Goor).

Genk : Bailly; Cornelis, Matoukou, Joao Carlos, Tiago; Toth, De Decker, Tozser (62e Ndabashinze); Soetaers (71e Bosnjak), Vossen (80e Pudil), Barda.

Arbitre : M. Verbist.

Avertissements : Toth, Juhasz, Boussoufa, Vossen, Joao Carlos.

Buts : 33e Gilllet (1-0), 90e+1 Legear (2-0).

© La Dernière Heure 2008