Anderlecht

Après ses (bons) tests médicaux, il a signé pour 5 ans: quelle opportunité !

ANDERLECHT Cet après-midi, Anderlecht va présenter Fede Vico (18 ans) comme son premier transfert. Hier, il a réussi ses tests médicaux et a signé pour 5 ans. Ce médian offensif au pied gauche n’est pas encore très connu dans le reste de l’Europe, mais il l’est en Espagne. Portrait...

Vico n’a connu qu’un club : le CF Cordoba, une équipe de milieu de classement en D2. À 16 ans, il jouait déjà en équipe A. La saison passée était celle de sa percée. Il a joué 33 matches et a marqué 6 buts. Pas mal pour un si jeune médian. En D2 espagnole, ce n’est pas évident de se distinguer quand on est jeune.

Le match qui a tout accéléré pour Vico est celui contre Barcelone du 12 décembre 2012, en quart de finale de la Copa del Rey . Cordoba avait joué un superbe match, Vico avait excellé face à l’équipe A du Barça , qui n’avait gagné que grâce à deux buts de Messi (0-2).

Dès ce moment-là, les clubs ont suivi le jeune talent de près. Barcelone, le Real, l’Atletico, Séville, le Betis : ils étaient tous intéressés. Mais au Barça ou au Real, Vico s’est dit qu’il devrait débuter dans l’équipe B, en D2, vu toutes les stars dans le noyau.

L’été passé, Cordoba avait refusé une offre de 1,5 millions de Benfica. Cette saison, elle a accepté la même somme d’Anderlecht. En cash. Le club a des problèmes de paiements et avait urgemment besoin d’argent.

Les supporters de Cordoba, eux, râlent. Ils pensaient pouvoir vendre leur plus grand talent pour beaucoup plus d’argent. Surtout vu l’intérêt de clubs anglais comme Liverpool et Swansea. Une (fausse ?) rumeur circulait comme quoi Liverpool aurait voulu payer 5 millions. L’offre n’a jamais été faite, mais le bruit a créé de fausses attentes auprès des fans.

La meilleure position de Vico est celle de médian axial. Il pourrait parfaitement jouer à gauche de Praet dans un triangle avec la pointe vers l’arrière. Mais à Cordoba, il a également évolué sur le flanc gauche et comme 2e attaquant.

Ses qualités ? Sa force physique, sa vitesse, sa technique, son tir au but, son passing et son intelligence (sur et en dehors du terrain, puisqu’il a réussi sa première année d’économie à l’université). D’aucuns l’appellent le Ryan Giggs espagnol.

Pour Anderlecht, 1,5 millions pour un garçon de 18 ans est un record. Biglia (3,5 millions) et Suarez (2,5 millions) étaient plus chers, mais avaient 20 ans. Le but est de le transférer d’ici à quelques saisons en multipliant son prix d’achat.



© La Dernière Heure 2013