Anderlecht Le coach des U21 est charmé par le projet de son ex-T1, M. Preud’homme.

Anderlecht est sur le point de perdre son entraîneur des U21, Emilio Ferrera. Si Michel Preud‘homme est désigné nouvel entraîneur des Girondins - Jocelyn Gourvennec a été limogé hier, ce qui libère la voie pour MPH - il veut absolument être épaulé par Ferrera.

Ce dernier est chaud à l’idée de l’accompagner à Bordeaux. Le départ de Ferrera à Anderlecht provoquera des sentiments mitigés à Neerpede. Une partie du personnel sera soulagée d’être débarrassée de lui, vu son envie de tout révolutionner dans l’école des jeunes. Surtout quand il était superviseur des autres entraîneurs des jeunes, Ferrera s’est fait beaucoup d’ennemis. Ses exigences étaient irréalisables selon certains, des parents se sont plaints. En août, il est devenu entraîneur des U21.

L’autre partie - dont Hein Vanhaezebrouck, Herman Van Holsbeeck et la majorité des U21 - seront fort déçus de voir partir l’homme qui a remis les Espoirs sur les rails. Si Amuzu, Kayembe, Sambi, Cools et Dante ont fait le pas vers le noyau A, c’est surtout grâce à Ferrera.

Mais les ambitions de Ferrera (50 ans) vont plus loin que les jeunes d’Anderlecht. À Bordeaux, il aurait un rôle capital, puisque Michel Preud’homme lui laissserait donner les entraînements.

Preud’homme et Ferrera ont déjà travaillé ensemble : à Al Shabab, en Arabie saoudite, (de juin 2011 à septembre 2013), Ferrera était le T2 de MPH.

Les deux n’ont pourtant pas gardé une relation amicale. "Après le départ de Michel, il n’y avait plus du tout de lien entre nous deux", disait Ferrera dans une interview, en 2016. "On ne s’est plus jamais parlé. Michel n’a besoin de personne, et moi non plus."

Mais Ferrera n’a pas besoin d’amis dans le football. La meilleure preuve : pendant 14 ans - depuis le départ de Van Holsbeeck du Lierse à Anderlecht - il avait été en froid avec le manager d’Anderlecht. C’est Van Holsbeeck qui a pris l’initiative de l’embaucher à Anderlecht et de le soutenir, malgré la tempête que Ferrera a provoquée.

Vu que Van Holsbeeck ne devrait pas rester manager sous l’ère Coucke, Ferrera préfère choisir la fuite en avant en quittant le Sporting.

Anderlecht n’a pas les moyens d’embaucher un nouvel entraîneur. René Peeters, adjoint de Ferrera en U21 et un homme de la maison qui a toujours été très respecté, deviendrait coach principal des U21.