Anderlecht Voici pourquoi le dossier de Teodorczyk énerve les dirigeants du Sporting… et de Kiev.

Lukasz Teodorczyk a marqué son 20 e but de championnat, contre Waasland-Beveren. Son 28 e , toutes compétitions confondues. Il est le meilleur buteur depuis longtemps, à Anderlecht. Mais Anderlecht ne pourra pas le garder la saison prochaine. Voici pourquoi.

Début août de l’année passée. Anderlecht est à la recherche d’un nouveau centre-avant, après la confrontation entre Stefano Okaka et René Weiler. À la demande du Suisse, le Sporting examine la piste du Polonais du Dinamo Kiev et le loue. Prix de location : 700.000 euros.

En même temps, Anderlecht obtient une option d’achat pour Teo de 4,7 millions. Plus personne à Kiev ne croyait en Teodorczyk, et surtout pas l’entraîneur. C’est à cause de lui que Teo voulait absolument partir.

Entre-temps, Anderlecht a compris que 4,7 millions, c’est un prix d’amis. Pourtant, Kiev est tout sauf un club amis. Anderlecht a dû patienter pendant deux ans pour obtenir les deux derniers millions du transfert de Mbokani.

Anderlecht veut donc absolument lever l’option d’achat. Seul problème : Anderlecht doit trouver un accord personnel avec Teodorczyk pour un contrat… qu’il n’honorera pas. En effet, Anderlecht ne pourra pas garder son buteur. L’intérêt pour Teo est énorme. Mais d’abord ce fameux contrat. À Kiev, Teo dispose d’un contrat à l’anglaise jusqu’en juin 2019. Même s’il est très heureux à Anderlecht et qu’il est reconnaissant envers le club bruxellois d’avoir relancé sa carrière, le Polonais est exigeant. Il a 25 ans, un âge crucial dans une carrière de footballeur. Les plus gros salaires de l’histoire du club (Defour, Mbokani, Jovanovic, Suarez) étaient loin de ce que souhaite obtenir Teo .

Marcin Kubacki, son agent, est plutôt pessimiste. "En ce moment, ce n’est pas sûr du tout qu’Anderlecht trouvera un accord avec nous concernant le salaire et la durée du contrat de Lukasz" , dit-il.

Pourtant, il sait qu’il ne restera pas à Anderlecht la saison prochaine. Non seulement ses vingt buts en Belgique mais également ses sept buts en Coupe d’Europe ont fait baver d’envie beaucoup de clubs bien plus puissants qu’Anderlecht. En Angleterre et en Allemagne principalement, on rêve d’un buteur qui - en plus - travaille comme un cheval.

Le site transfermarkt lui accorde une valeur de 9 millions, mais c’est pour un montant beaucoup plus élevé (20 à 25 millions ?) que le Sporting veut le vendre. Malgré sa petite baisse de niveau, il doit rapporter le jackpot au Sporting. Jamais dans son histoire, Anderlecht n’aura réalisé une aussi bonne affaire avec un joueur loué. Kiev, de son côté, espère évidemment qu’Anderlecht ne trouvera pas d’accord avec son attaquant. "Dans ce cas-là, il appartiendra à nouveau à Kiev, explique Marcin Kubacki. Il ne jouera plus jamais pour le Dinamo, mais c’est Kiev qui pourra le vendre."

Bref : le dossier Teodorczyk est très compliqué et délicat. Mais pour le supporter, il ne change pas grand-chose. Dans dix matches de championnat, Teo s’envolera pour une autre destination.

Le boss de Kiev :  "On regrette…"

Au Dinamo Kiev, on regrette profondément d’avoir laissé partir  Teo  et d’avoir accepté une option d’achat. Le club est 2e à… 16 points du Shaktar Donetsk. Le meilleur attaquant est Yarmolenko avec quatre (!) buts. En Ligue Europa, le club s’est fait balayer par l’Ajax (3-0).

Dans la presse ukrainienne, le président Ihor Surkis a parlé du départ de Teodorczyk. En deux saisons, Teo n’a débuté que six matches de championnat, en partie à cause d’une fracture à la jambe. "Bien sûr qu’on voit combien il est efficace à Anderlecht, et bien sûr qu’on a des regrets" , dit Surkis. "Mais on ne saura jamais s’il aurait réalisé les mêmes stats ici et s’il aurait été aussi motivé. Je dois poser ces questions à notre coach (NdlR : Sergiy Rebrov, une légende du club) , parce que j’ai prêté Teodorczyk à sa demande. Son départ l’a même soulagé."

Encore 10 buts pour rejoindre la légende Mermans

Lukasz Teodorczyk a inscrit 28 buts toutes compétitions confondues cette saison, 20 en Pro League , 7 en Europe et 1 en Coupe de Belgique.

L’attaquant polonais doit encore en mettre pour rejoindre le légendaire Jef Mermans qui détient le record du nombre de buts marqués pour le RSCA en une seule saison. En… 1946-1947, Mermans avait inscrit 38 buts, tous en championnat. Personne n’a fait mieux depuis.

Il reste au minimum 11 rencontres à Teodorczyk pour y parvenir, au maximum 16 en cas de finale de Ligue Europa. S’il retrouve son rythme de la première partie de la saison, il dépassera même Mermans.

S’il n’y parvient pas, Teodorczyk pourrait aussi se consoler avec un autre record : celui du nombre de buts inscrits toutes compétitions confondues par un nouveau joueur du RSCA. Il appartient pour l’instant au Néerlandais Ruud Geels qui avait marqué 34 buts (dont 25 en championnat) en 1978-1979 pour sa première (et sa seule) saison à Anderlecht.