Anderlecht

L’avenir de Guillaume Gillet devrait se jouer dans les jours à venir. Un départ semble de plus en plus probable et se dessine à l’horizon.

Besnik Hasi n’a pas voulu en dévoiler davantage sur l’avenir de son actuel latéral droit. "Y a-t-il des discussions ? Je ne le dirai pas." Selon nos sources, le dossier devrait avancer dans les jours à venir.

Le coach anderlechtois souhaite en tout cas être fixé au plus vite. "Je préférerais garder mon équipe actuelle, mais je comprends Guillaume (Gillet) qui est dans sa dernière année de contrat. Il faut voir quelles sont ses ambitions, etc. Prolongera-t-il ou non ? Toutes les options sont ouvertes. Mais je préfère savoir rapidement quel est son choix."

Vers Nantes ?

Les rumeurs font état d’un intérêt croissant de Nantes, qui serait le candidat numéro 1 en cas de départ. La France semble en tout cas la destination la plus probable pour le Liégeois vu la belle impression qu’il a laissée en Ligue 1 l’an dernier.

Son futur aurait pourtant pu se passer sous la bannière étoilée. Après avoir refusé les avances d’un club de MLS cet été, Guillaume Gillet a été approché par l’une des grosses franchises du championnat américain. "J’ai récemment reçu une offre des Los Angeles Galaxy (NdlR : où jouent actuellement Steven Gerrard et Robbie Keane et par où est passé David Beckham) , mais je n’ai pas donné suite à leur proposition de contrat."

Les raisons , il l’assume, sont uniquement liées à son salaire. "Financièrement, ce n’était pas possible. Le système est complexe en MLS et les contrats y sont réduits si tu ne fais pas partie des trois joueurs désignés (NdlR : les autres étant limités par un barème salarial) ."

Avec Giovanni Dos Santos, Robbie Keane et Steven Gerrard dans l’équipe, les L.A. Galaxy ont déjà leurs trois designated players. Il n’y a donc, a priori, pas de place pour un contrat comme celui de Gillet. "Si tous les ingrédients étaient réunis, je partais directement. Je ne ferme pas la porte; cela reste une option. Le club sait que je suis intéressé, mais il connaît également mes prétentions salariales."