Anderlecht

Anderlecht est rentré de Glasgow avec un blessé (Kara), des joueurs fiers de leur prestation et contents d'enfin avoir empoché leur prime de victoire et une président ému. 

À la fin du match, Roger Vanden Stock est allé saluer les supporters comme si c'était son dernier match européen. Herman Van Holsbeeck a pris la parole lors du voyage retour. « Personne ne sait ce qui va se passer avec le club, c'était peut-être le dernier match européen pour le président et moi. Et donc, il est normal qu'il soit ému. »

Van Holsbeeck s'est aussi exprimé au sujet de l'élimination. « Si on avait abordé le match aller différemment ou si Vanhaezebrouck avait déjà été notre entraîneur, on se serait qualifiés. Mais on n'achète rien avec des 'si'. »

Il reste un objectif à Anderlecht : être champion. Mais pour cela, il faudra un bon buteur. Van Holsbeeck : «On verra ce qu'on peut faire. Si on trouve l'oiseau rare, on sera armé pour lutter pour le titre. »