Anderlecht La star d’Arsenal est actuellement T2. du… Celtic

Hassane Bandé n’est pas le seul joueur à ne pas avoir survécu à un test à Anderlecht. Pour rappel : il avait laissé une bonne impression, mais selon Herman Van Holsbeeck, Anderlecht voulait prolonger son test, ce que son agent a refusé. Il est parti à Malines, qui l’a vendu pour 9,5 millions à l’Ajax.

Un exemple qui nous revient à l’esprit est celui de Kolo Touré, testé en novembre 2000 par Anderlecht. Le hasard veut que Kolo soit actuellement T2 au Celtic Glasgow. Serge Trimpont, agent d’Aruna, confirme. "Aruna m’avait demandé de régler un test pour son meilleur ami, son frère Kolo Touré qui avait joué avec lui à l’ASEC Abidjan. Kolo avait joué un match avec l’équipe B dans le froid à La Louvière et sur le petit Heysel contre le GBA. Jean Dockx, responsable sportif, est venu me dire qu’il pouvait rentrer chez lui. Franky Vercauteren le trouvait trop court. Le garçon était en larmes quand je lui ai dit dans sa chambre d’hôtel."

Anderlecht avait comme défenseurs De Boeck, Staelens, Doll, Ilic et Oyen. Et Vercauteren croyait en Lamine Traore. Trimpont : "Quelques années plus tard, Michel Verschueren m’a appelé, furieux. Il ignorait que Kolo était passé par Anderlecht."

Un an et demi plus tard, Arsène Wenger n’a pas hésité quand Kolo a fait un test à Arsenal, où il s’est entraîné durant sept saisons, a joué une finale de Ligue des Champions, avant d’être transféré à Manchester City et Arsenal.

Baba Rahman (Chelsea) est un autre exemple. En 2011, à 16 ans, il a été découvert par Albert Martens, scout d’Anderlecht. Il était impressionnant, mais n’avait pas encore 18 ans et ne pouvait donc pas recevoir de contrat puisqu’Africain. Qui plus est, il aurait été une menace pour Jordan Lukaku et cela n’aurait pas plu à Romelu. Anderlecht a dû le lâcher et il est parti en Allemagne, avant d’atterrir à Chelsea pour plus de 20 millions. Prêté à Schalke, il a très bien débuté, mais il a été freiné par une déchirure des ligaments croisés.

"Le montant ? Malines le mérite"

Bandé est ravi d’être à l’Ajax même s’il ne connaît ni van der Sar ni Overmars

C’est avec la vareuse de l’Ajax sur le dos qu’Hassane Bandé a répondu à sa première question en tant que futur joueur des Lanciers.

Étiez-vous nerveux de vous retrouver dans un si grand club ?

"Non, même si c’est un grand jour pour moi. Je suis surtout très heureux."

C’est impressionnant de négocier avec de grandes figures du football comme Edwin van der Sar et Marc Overmars…

"Honnêtement, je ne les connaissais pas… Dans le vestiaire, par contre, j’ai pu voir des photos d’Ibrahimovic et de Suarez."

C’est le club dont vous rêviez ?

"L’Ajax n’est pas le club de mes rêves. C’est une excellente équipe dans laquelle je veux devenir important. Mais je vise encore plus haut. J’ai beaucoup réfléchi et j’ai fait le bon choix."

Vous rendez-vous compte du montant (jusqu’à 9,5 millions) que Malines va percevoir ?

"J’en suis ravi. Il y a un an, personne ne croyait en moi. Je venais d’un test loupé (NdlR : à Anderlecht) ; pourtant, Malines m’a mis sous contrat. Le club mérite cet argent."