Anderlecht

Hein Vanhaezebrouck est positif et possède assez de choix pour pallier l'absence des deux joueurs

Pour la première fois depuis que le club a été repris, Marc Coucke affronte le KV Ostende, son club de coeur. "C'est particulier pour lui mais pas pour le groupe », explique Vanhaezebrouck. Chaque week-end, il y a un adversaire spécial pour quelqu'un. Puis, de l'autre côté, il y a quelques anciens anderlechtois aussi..."

Le coach pourra compter sur toutes ses forces vives ou presque. Andy Najar ne sera pas dans le groupe mais « évolue rapidement ». Le cas de Sven Kums, également absent, pose davantage problème. « Il a une gêne à la hanche qui ne part pas, on doit être patient, attendre qu'il soit totalement prêt. »

Avec un groupe de 35 joueurs, il a l'embarras du choix. "Je préfère en avoir trop que trop peu à disposition. Ce n'est pas compliqué de travailler avec beaucoup de joueur. J'adapte en fonction de qui a joué, qui va jouer, etc. Ça ne change pas grand-chose."